Skip navigation

Attac Québec

Syndicate content
L'Association pour la Taxation des Transactions financières pour l'Aide aux Citoyens (ATTAC) est née de la volonté de rétablir un contrôle démocratique des marchés financiers et de leurs institutions. ATTAC mène des actions variées visant la reconquête, par les citoyennes et citoyens, du pouvoir démesuré que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, économique, sociale et culturelle.
Updated: 2 hours 39 min ago

Le Grain de sable à CKRL 89,1 FM

Sun, 28/09/2014 - 22:00

Diffusée tous les samedi en direct de 13 h à 14 h, Le Grain de sable est une émission de radio réalisée par des militantEs d'ATTAC à Québec. Pour connaître le programme des émissions et les écouter en podcast, consultez le blogue de l'émission et suivez l'équipe sur Facebook.

Voir en ligne : http://legraindesableqc.wordpress.com/
Categories: Attac Planet

Déclaration face au Sommet Canada-Union européenne à Ottawa : Au-delà de cent organisations des deux côtés de l'Atlantique dénoncent un accord qui enrichira les entreprises multinationales, au détriment des droits des populations

Fri, 26/09/2014 - 02:05

Nous avons signé ainsi que plusieurs groupes d'ATTAC cette déclaration.

Le sommet Canada-Union européenne, qui s'ouvre ce 26 septembre à Ottawa, marquera la clôture des négociations de l'Accord économique et commercial global (AÉCG) entre le Canada et l'Union européenne. L'AÉCG vise bien plus que les simples échanges de marchandises, il affectera aussi le commerce de nombreux services dont les services financiers et les services publics. L'accord touche également la coopération règlementaire, les contrats sur les marchés publics, l'agriculture, la protection des investisseurs et la mobilité de la main-d'œuvre. Tenus loin du regard des parlementaires tout au long des négociations, les textes qu'on nous dit être finalisés ont tardé à être rendus publics. Il s'agit d'un déficit démocratique notoire qui vise à étouffer tout débat et place nos sociétés et leurs éluEs devant un fait accompli, sans possibilités d'amendements. Tandis qu'aucun parlement n'aura pu prendre position face aux dispositions de l'accord, le sommet d'Ottawa sera essentiellement une nouvelle opération de relations publiques pour le publiciser, avec les discours et les photos d'usage. Suivront le processus de son adoption formelle, puis son entrée en vigueur.

Nous, organisations syndicales, paysannes et de femmes, groupes des Premières Nations, ONG, associations de consommateurs, groupes environnementaux, réseaux de recherche et autres organisations de la société civile, dénonçons cet accord pour les raisons suivantes :

1- L'AÉCG porte atteinte à la démocratie

Nous dénonçons depuis des années le caractère secret des négociations sur des enjeux qui sont cruciaux pour l'avenir de nos sociétés, et exigeons qu'un réel débat public ait lieu. Ce caractère anti-démocratique est à nouveau révélé de façon éclatante dans ce sommet qui célèbre l'un des accords les plus ambitieux au monde (l'AÉCG va plus loin que les accords de l'OMC et que la plupart des autres accords commerciaux), avant même que les parlements n'en soient saisis et encore moins, ne l'approuvent. La fuite récente des textes presque finaux nous a permis de confirmer que l'AÉCG affectera sévèrement les populations des pays concernés, car il consacrera l'affaiblissement des pouvoirs des gouvernements face aux investisseurs étrangers, l'ouverture obligatoire aux entreprises privées de marchés et services qui pouvaient jusqu'ici demeurer publics, ou encore la hausse des prix des médicaments, entre autres.

2- L'AÉCG limitera le pouvoir de régulation des États et permettra aux entreprises de contester les lois et règlementations futures

L'un des aspects les plus inquiétants de l'AÉCG est le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États, qui permet aux investisseurs étrangers de poursuivre les gouvernements s'ils adoptent des règlements ou des lois d'intérêt public qui pourraient affecter la valeur économique de leurs investissements ou des profits anticipés. Des entreprises ont déjà utilisé ce type de mécanisme, réclamant des millions à des gouvernements en dénonçant des salaires minimums trop élevés (Veolia contre l'Égypte), des protections environnementales minimales (Lone Pine Resources contre le Canada), le retrait du nucléaire (Vattenfall contre l'Allemagne), des mesures pour la santé de la population (Ethyl contre le Canada ou Philip Morris contre l'Uruguay et l'Australie), et même des décisions de nos cours de justice (Eli Lilly contre le Canada). Dans les faits, le mécanisme de règlements de différends entre investisseurs et États accorde des droits démesurés aux grandes entreprises, ce qui a des effets sur les politiques sociales, l'usage des terres et du territoire, les mesures de protection de l'environnement, le transport public, les télécommunications, etc. Ce mécanisme leur permet de contester des modifications législatives et règlementaires légitimes et adoptées de façon démocratique, et donc, limite globalement le droit des États de réguler et de gouverner dans l'intérêt public. De plus, l'AÉCG permet aux investisseurs de conserver tous leurs recours et privilèges jusqu'à 20 ans après l'éventuelle sortie de l'une des parties de l'entente.

3- L'AÉCG protègera davantage les entreprises que les travailleuses et travailleurs

L'Union européenne aurait refusé l'inclusion de mécanismes contraignants (plaintes, sanctions financières, amendes) pour assurer le respect des droits fondamentaux du travail. Des formulations vagues à ce chapitre pourraient également limiter le développement de mesures de protection sociale en les subordonnant à d'autres types de normes ou même d'initiatives privées moins exigeantes.

4- L'AÉCG va limiter le rôle des États et le développement régional

Nous déplorons également que l'on ait limité grandement le pouvoir des gouvernements infranationaux (provinciaux, municipaux, ou autres) de se servir des contrats publics comme levier de développement économique. Il sera désormais interdit de fixer des seuils minimaux de contenu local à un investisseur, ou de favoriser des produits ou services locaux dans un grand nombre d'approvisionnements publics. L'AÉCG fera aussi en sorte qu'il soit impossible de renationaliser des services privatisés, ou de développer de nouveaux services publics.

Du reste, les bénéfices pour les populations, s'il y en a, pourraient se faire attendre et seraient bien minces. Selon les propres données de la Direction générale du commerce de la Commission européenne, sept ans après l'entrée en vigueur de l'accord, l'AÉCG entraînera une croissance économique d'à peine 0,09% annuellement. Voilà un résultat dérisoire, qui prouve que l'AÉCG ne se justifie que pour l'intérêt des grandes entreprises. Cet accord s'inscrit dans une logique d'accumulation et de croissance, portée par les investisseurs transnationaux, pour qui les profits des multinationales sont plus importants que les effets bénéfiques sur les populations.

Un appel à la mobilisation

Le modèle économique et politique que l'AÉCG met de l'avant provoquera un accroissement des inégalités, le recul considérable de nos protections sociales et environnementales, et permettra une mainmise des entreprises transnationales sur nos droits économiques, sociaux et environnementaux les plus élémentaires. La ratification de cet accord enchaînera nos États pour les prochaines décennies, sans que l'on puisse tenir compte de propositions autres axées sur la coopération et la solidarité, S'engager dans un tel accord est aussi inacceptable qu'irresponsable.

C'est donc d'une seule voix que nous exhortons les éluEs des deux côtés de l'Atlantique, à tous les niveaux de gouvernement, à rejeter cet accord négocié en dehors des cadres démocratiques légitimes, tant et aussi longtemps que l'AÉCG ne sera pas débattu publiquement avec toutes les composantes de la société civile canadienne et européenne.

Nous appelons à la mobilisation tous les mouvements sociaux et organisations canadiennes, québécoises et européennes ainsi que l'ensemble des citoyens et citoyennes inquiets des effets de telles ententes, afin de créer ensemble une pression suffisante pour que se tienne un débat public large et informé sur l'AÉCG. À brève échéance, nous invitons toutes et tous à se mobiliser face au Sommet Canada-Union européenne à Ottawa le 26 septembre, à midi devant le Parlement, et lors de la Journée d'action européenne contre le TAFTA, l'AÉCG et l'Accord de commerce sur les services (ACS) le 11 octobre prochain et, au cours des mois à venir, à participer activement à l'Initiative citoyenne européenne (ICE) qui s'organise désormais de façon autonome.

Nous lançons enfin un appel à la solidarité à tous les mouvements sociaux aux quatre coins de la planète, en nous engageant à continuer de bâtir avec eux l'articulation de nos luttes respectives contre les accords de libre-échange et d'investissements existants et en cours de négociation. Nous les invitons à considérer dans leurs réseaux la réalisation d'une Journée mondiale d'action contre le libre-échange au cours du second trimestre 2015, pour entre autres mettre en échec l'inclusion de l'infâme mécanisme « investisseur-État », ainsi que réaffirmer la primauté des droits des peuples sur les pouvoirs démesurés et l'impunité dont jouissent les entreprises multinationales.

Votre organisation souhaite se joindre à cette initiative ? Transmettez votre adhésion ou votre soutien au courriel 26sept@rqic.alternatives.ca jusqu'au 6 octobre 2014, vers la Journée européenne d'action du 11 octobre contre le TTIP, l'AÉCG et l'ACS.

Liste préliminaire de signataires :

EUROPE
*Alter Summit (Europe)
*European Water Movement (Europe)
*Friends of the Earth (Europe)
*Transport & Environment (EU)
*Agir pour la Paix. Bruxelles (Belgique)
*AITEC (France)
*Allianz D19-20 (Belgium)
*Asamblea Popular del 15M Usera (España)
*Asociación contra la Exclusión ALAMBIQUE (España)
*ATTAC Agen 47 (France)
*ATTAC Albacete (España)
*ATTAC Austria (Austria)
*ATTAC Bizkaia (España)
*ATTAC Castilla y León (España)
*ATTAC France (France)
*ATTAC-Hellas (Greece)
*ATTAC Hungary (Hungary)
*ATTAC Mallorca (España)
*ATTAC Salamanca, : Castilla y León (España)
*ATTAC Vlaanderen (Belgique)
*Autre Terre (Belgique)
*Campact (Germany)
*Centre national des employés, CNE-GNC (Belgique)
*CFTC (France)
*CIG - Confederación Intersindical Galega
*Círculo Podemos de Chamberi-Moncloa (Madrid, España)
*CNCD-11.11.11 (Belgique)
*CNE (Belgique)
*Collectif citoyen IDF Non aux pétroles et gaz de schiste et de houille ! (France)
*Collectifs Isèrois Stop aux GHRM (France)
*Collectif des Faucheuses et faucheurs volontaires d'OGM (France)
*Confederación General del Trabajo CGT (España)
*Confédération générale du travail CGT (France)
*Coordinación de luchas contra la precariedad, el empobrecimiento y la exclusión social (Estado Español)
*Corporate Europe Observatory (Belgium)
*CRIES association-Ressources Center for Ethical and Solidarity based Initiaves (Romania)
*Ecologistas en Acción (España)
*Ecologistas en Acción de Segovia (España)
*Economistas sin Fronteras (España)
*Ekologistak Martxan (Basque Country)
*El Colectivo ecologista Marfull AE/ Agró (España)
*Entraide et Fraternité (Belgique)
*Euskal Langileen Alkartasuna- Union of Basque Workers (ELA)
*Fairwatch (Italia)
*Federación de comités de solidaridad con África negra (España)
*Fondation Copernic (France)
*Forum Solidarische Ökonomie e.V. / RIPESS Europe (Germany)
*Freihandelsfalle / StopTTIP group of ATTAC Munich (Germany)
*FSU (France)
*Gen-ethical Network Berlin / TTIP unfairhandelbar (Germany)
*Gure Energía, por un nuevo modelo energético del país vasco (Estado Español)
*Hegoa, Instituto de Estudios sobre Desarrollo y Cooperación Internacional del País Vasco (Estado Español)
*Intersindical Valenciana (España)
*Intersindical-CSC (Catalunya)
*Keep Our NHS Public KONP (United Kingdom)
*L'ALFICÒS-consumo ecológico, Petrer (España)
*Mouvement ouvrier chrétien MOC (Belgique)
*Plataforma No Somos Delito (España)
*Plataforma Rural (España)
*Plaza de los Pueblos, 15M Madrid (España)
*Proyecto Enredando de Gijón (España)
*Red Ciudadana Partido X (España)
*Red de huertos urbanos comunitarios de Madrid, ReHd Mad ! (España)
*Red huertos comunitarios de Madrid (España)
*Solidarité (France)
*StopTTIP (United Kingdom)
*Sud PTT (France)
*Südwind (Austria)
*Syndicat SUD Banque Populaire Caisse d'Epargne (France)
*Trade union vida (Austria)
*Union Fédérale d'Intervention des Structures Culturelles, UFISC (France)
*War on Want (United Kingdom)
*WEED - World Economy, Ecology & Development (Germany)
*World development movement (United Kingdom)
*X.net (España)

CANADA
*Trade Justice Network (TJN)
*Workers United Canada Council
*Canadian Maritime and Supply Chain Coalition
*Canadian Union of Postal Workers (CUPW)
*Canadian Union of Public Employees (CUPE)
*Common Frontiers Canada
*Communications Workers of America (CWA) Canada
*Council of Canadians
*MiningWatch Canada
*National Farmers Union
*National Union of Public and General Employees (NUPGE Canada)
*Ontario Federation of Labour
*Polaris Institute
*Seafarers International Union of Canada
*Workers United Canadian Conference

QUÉBEC
*Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC)
*Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) / RQIC
*Alternatives / RQIC
*Association canadienne des avocats du mouvement syndical / RQIC
*Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) / RQIC
*Attac-Québec / RQIC
*Centrale des syndicats démocratiques (CSD) / RQIC
*Centrale des syndicats du Québec (CSQ) / RQIC
*Centre international de solidarité ouvrière (CISO)
*Centre justice et foi
*Confédération des syndicats nationaux (CSN) / RQIC
*Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN) / RQIC
*Eau Secours ! Coalition québécoise pour une gestion responsable de l'eau
*Fédération des femmes du Québec (FFQ) / RQIC
*Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) / RQIC
*Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) / RQIC
*Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) / RQIC
*Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)
*Les AmiEs de la Terre de Québec
*Mouvement d'éducation populaire et d'action communautaire du Québec (MÉPACQ) / RQIC
*Réseau du Forum social de Québec Chaudière-Appalache
*Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE) / RQIC
*Syndicat Canadien de la Fonction Publique (SCFP)-Québec
*Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ)
*Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) / RQIC
*Syndicat des technologues d'Hydro-Quėbec, Section local 957 SCFP
*Union des consommateurs
*Union paysanne / Vía campesina

INTERNATIONAL
*Internationale des Services Publics / Public Services International (ISP-PSI)
*Bilaterals.org Collective (International)
*Alianza social continental ASC / Hemispheric Social Alliance HSA (Américas)

APPUI EN DEHORS DU CANADA ET DE L'UNION EUROPÉENNE
*Citizens Trade Campaign (United States)
*Plataforma Interamericana de Derechos Humanos, Democracia y Desarrollo, PIDHDD Regional (América latina)
*Red de educación popular entre mujeres de Latinoamérica y el Caribe, REPEM.LAC (América latina y Caribe)
*Serpaj (América latina)
*Asamblea feminismo comunitario (Bolivia)
*ATTAC-Argentina (Argentina)
*ATTAC-CADTM (Burkina)
*ATTAC-Suisse (Suisse)
*ATTAC-Togo (Togo)
*Bia´lii, Asesoría e Investigación, A.C. (México)
*CADTM - AYNA (Argentina)
*Colombia ddhh (Colombia)
*Comisión Nacional de Enlace, CNE (Costa Rica)
*Communications Workers of America, CWA (United States)
*Ecuador Decide, Ecuador
*Fundacion Solon (Bolivia)
*Institute for Agriculture and Trade Policy (United States)
*Institute for Policy Studies, Global Economy Project (United States)
*Instituto Latinoamericano para una sociedad y un derecho alternativos, ILSA (Colombia)
*International Association of Machinists and Aerospace Workers / AFL-CIO (United States)
*Jóvenes frente al G20 (México)
*Jóvenes por Iztapalapa (México)
*Otros Mundos A.C./Chiapas (México)
*Pueblos en camino (Colombia)
*PAPDA (Haïti)
*Red ecológica de Chile (Chile)
*Red mexicana de acción frente al libre comercio, RMALC (México)
*Red Nacional Género y Economía, REDGE (México)
*Unidad Ecológica Salvadoreña. UNES (El Salvador)
*Washington Fair Trade Coalition (United States)

APPUI DE PARTIS POLITIQUES

*Confederación Pirata (Spain)
*Délégation PODEMOS au Parlement européen
*Europe Écologie les Verts
*Izquierda Unida (España)
*Mouvement VEGA (Belgique)
*Parti de Gauche (France)

Source et versions PDF : RQIC

Categories: Attac Planet

Premières analyses du texte de l'AÉCG Canada-Union européenne

Thu, 25/09/2014 - 17:29

Le texte ayant fait l'objet d'une fuite en août, des analyses sont en cours au Québec au sein du RQIC pour bien décrypter ce que l'AÉCG implique pour la province. En attendant, voici deux premières analyses que nous vous recommandons :

CETA, marche-pieds pour l'Accord transatlantique
Un rapport d'ATTAC-France et de l'AITEC, septembre 2014
Le regard est nécessairement plus français, mais plusieurs éléments sont instructifs.
version PDF

Making Sense of the CETA
Un rapport du Centre canadien des politiques alternatives, septembre 2014
En anglais, mais la première publication dressant un portrait des implications pour le Canada et les provinces.

Categories: Attac Planet

L'austérité est une histoire d'horreur ! Manifestation le 31 octobre 2014

Thu, 25/09/2014 - 02:13

Des factures d'électricité encore plus salées, des programmes pour les enfants de milieux défavorisés amputés, des budgets dans les écoles qui passent au tordeur, des coupes à l'aide sociale, des difficultés financières et des suppression d'activités dans les organismes communautaires, des compressions en environnement, dans la protection de la faune, en culture, en santé, en éducation… L'histoire de l'austérité est une histoire d'horreur ! Pourtant, nous avons les moyens de faire autrement ! L'austérité n'est pas une fatalité. D'autres choix sont possibles ! Nous, les membres de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, proposons d'ailleurs un ensemble de solutions fiscales pour mieux redistribuer la richesse. Au moins 10 milliards $ de plus par année permettraient de financer les services publics et les programmes sociaux sans porter atteinte à la justice sociale.

À l'Halloween, le 31 octobre, à 11h00, déguisez-vous et venez manifester contre le carnage ! À Montréal : rassemblement au coin des rues McGill College et Sherbrooke
Transport organisé à partir de différentes villes. Toutes les infos ici

Categories: Attac Planet

Consultations de la Commission d'examen de la fiscalité : Pour se faire entendre, il faut se mobiliser !

Thu, 25/09/2014 - 02:02

La Commission d'examen sur la fiscalité québécoise tiendra des consultations publiques dans les prochaines semaines, et des forums citoyens dans les prochains jours. Les groupes sociaux se feront entendre à l'extérieur des audiences publiques de la Commission. Pourquoi ? Lire la suite de ce message de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics. Mobilisation à Montréal (conjointement avec la coalition montréalaise pour la survie des services publics), au premier jour des consultations publiques, le 2o octobre. Rendez-vous à 11h30, devant la Maison du développement durable (50, Sainte-Catherine Ouest).

Categories: Attac Planet

Mettons fin à l'évitement fiscal des multinationales !

Thu, 25/09/2014 - 01:55

L'évitement fiscal des entreprises est une épidémie à l'échelle planétaire. Et ce ne sont pas seulement Google, Burger King et Amazon qui profitent du système pour éviter de payer de l'impôt, où que ce soit. Les entreprises canadiennes telles que Cameco et Gildan le font aussi. Dites à votre député fédéral de prendre au sérieux l'évitement fiscal des entreprises. Dites-lui qu'une bonne première étape est de soutenir une nouvelle loi qui donne à l'Agence du revenu du Canada et aux tribunaux le pouvoir de sévir contre les sociétés qui déjouent le régime fiscal.

Rendez-vous sur le site de Canadiens pour une fiscalité équitable pour passer à l'action !
http://www.taxfairness.ca

Categories: Attac Planet

Appel à l'action : ce vendredi 26 septembre à Ottawa - Ensemble, on peut arrêter l'AÉCG ! / Rassemblement et marche

Fri, 19/09/2014 - 02:58

MERCI DE DIFFUSER LARGEMENT DANS VOS RÉSEAUX ! Événement Facebook
Prendre note que des autobus partiront de Montréal, Québec, Thorold et Toronto. (Voir plus bas. Il faut réserver votre place d'ici le lundi 22 septembre.

Stoppons l'AÉCG et cette attaque à la démocratie, le bien commun et nos droits collectifs ! Toutes et tous à la marche et au rassemblement !!!
VENDREDI, 26 SEPTEMBRE 2014 de 11h30 à 13h à OTTAWA
RASSEMBLEMENT devant l'édifice de Transport Canada (330, rue Sparks) à 11h30.
MARCHE sur la colline parlementaire pour un rassemblement à l'heure du dîner.

Le 26 septembre 2014, des officiels du Canada et de l'Union européenne se rencontreront lors d'une cérémonie à Ottawa pour annoncer officiellement que les négociations pour l'AÉCG (Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne) sont terminées et que le texte a été finalisé.

Tandis que les négociations pour l'AÉCG sont en cours depuis 2009, aucun texte officiel sur l'accord n'a été rendu public, et aucun processus de consultation publique n'a eu lieu.

Or, après le 26 septembre, il n'y aura aucune possibilité de faire des changements au texte.

Certaines parties du texte dévoilées grâce à de récentes fuites révèlent que l'accord aura des impacts profonds et à long terme des deux côtés de l'Atlantique, dont :

  • Le droit pour les entreprises de poursuivre les gouvernements devant des tribunaux internationaux non-imputables pour obtenir une compensation si de nouvelles lois ou règlements portaient atteinte à leurs profits ;
  • L'augmentation du coût des produits pharmaceutiques pour notre système de santé, à hauteur de 1 milliard de dollars ou plus par année ;
  • Le risque de perte de milliers d'emplois canadiens en ouvrant des parties clés du transport maritime aux entreprises européennes ;
  • La mise en danger de nos services publics, en rendant plus difficile de revenir en arrière en cas d'échec de certaines privatisations et en rendant l'expansion des services publics plus difficiles dans l'avenir ;
  • La suppression du droit des provinces, des municipalités, des écoles et des hôpitaux à tirer le meilleur parti de leur budget d'approvisionnement en favorisant les produits et services locaux.

Tandis que le gouvernement Harper et l'Union européenne ont ignoré les appels à la transparence et à la démocratie en finalisant l'accord derrière des portes closes, la lutte pour stopper l'AÉCG est loin d'être terminée. Venez entendre des activistes du Canada et de l'Europe sur la menace que représente l'AÉCG, et comment nous pouvons agir pour s'assurer que cet accord ne soit jamais ratifié.

Organisé par le Réseau pour le commerce juste (Trade Justice Network), le Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC), la Coalition maritime canadienne et chaîne logistique et Campact Germany.

Pour se rendre à Ottawa : la Seafarers International Union met en place des bus pour se rendre à Ottawa pour participer au rassemblement, avec des départs de Montréal, Québec, Thorold et Toronto le matin du 26 septembre. Pour réserver votre place dans un autobus, envoyez un courriel à Verena à l'adresse : vgarofalo@seafarers.ca d'ici le lundi 22 septembre.

Source : RQIC

Categories: Attac Planet

Déclaration dénonçant la mainmise des multinationales sur le sommet sur le climat de l'ONU + documents d'ATTAC-France

Wed, 17/09/2014 - 15:53

ATTAC-Québec appuie cette déclaration internationale faite à l'occasion du Sommet sur le climat (New York, 19-23 septembre). Des signataires s'ajoutent encore (contact : espaceclimat@gmail.com).
Nous vous invitons à lire aussi ces documents d'Attac-France : « Nouveaux mécanismes financiers, prépondérance du secteur privé, techno-sciences… un sommet des fausses solutions ? » et le communiqué « Climat : effets d'annonce et vrais renoncements ».

Categories: Attac Planet

Débat sur la fiscalité : Une vaste coalition de groupes sociaux identifie 10 milliards$ de solutions fiscales et promet d'être dans la rue

Wed, 17/09/2014 - 02:20

Alors que l'Assemblée nationale reprend ses travaux sur fond d'austérité budgétaire, la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics urge le gouvernement de réformer la fiscalité dans une optique de justice sociale plutôt qu'en détériorant encore les conditions de vie de la majorité de la population.

La Coalition profite du débat en cours sur la fiscalité pour lancer une mise à jour de son argumentaire sur les finances publiques, ainsi qu'une tournée de formation présentant les 18 solutions fiscales mises de l'avant. Lire la suite du communiqué. Chantal Santerre représente ATTAC-Québec au comité sur les solutions fiscales de la Coalition.

Categories: Attac Planet

Les Possibles, Numéro 4 sur le libre-échange

Wed, 17/09/2014 - 02:13

Claude Vaillancourt, président d'ATTAC-Québec, signe « Accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne : le grand virage », l'un des articles de ce numéro de la revue du conseil scientifique d'ATTAC-France consacré au libre-échange. Sur Médiapart. Le sommaire.

Categories: Attac Planet

Forum social des peuples : rapports des assemblées, déclaration

Wed, 17/09/2014 - 01:30

La prochaine édition de notre Bulletin traitera du Forum social des peuples qui se tenait en août dernier à Ottawa. Il reviendra notamment sur l'atelier que nous y avons donné. En attendant, nous vous invitons à consulter l'infolettre du FSP pour prendre connaissance des rapports des assemblées, de la déclaration de l'assemblée finale, de la liste des campagnes en cours, du sondage, etc. Dynamisant !

Categories: Attac Planet

Avis sur nos infolettres

Wed, 17/09/2014 - 00:52

Dans la vaste majorité des cas, ATTAC-Québec envoie des informations d'intérêt pour ses membres et les groupes sociaux du Québec, et non des messages à caractère commercial (ceux visés par la loi anti-pourriel). Nous espérons que vous appréciez le contenu de nos infolettres et vous invitons à nous suivre aussi grâce à Facebook. Si toutefois vous désirez vous désabonner de notre liste, c'est toujours possible de le faire en cliquant à l'endroit indiqué en bas de l'infolettre ou en nous écrivant à quebec@attac.org. Merci de votre collaboration.

Categories: Attac Planet

Mobilisations d'ATTAC en Europe contre le TAFTA et le CETA (AÉCG)

Tue, 16/09/2014 - 15:43

Les groupes ATTAC sont très actifs dans la bataille contre le TAFTA (le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement entre les États-Unis et l'Union européenne) et le CETA (sigle anglais de l'AÉCG Canada-UE). À ce sujet, nous vous recommandons le site d'ATTAC-France et le site du Collectif Stop TAFTA. Les groupes en Autriche et en Allemagne sont aussi très dynamiques. Par ailleurs, concernant l'AÉCG Canada-UE, des rencontres ont lieu à Ottawa prochainement. Plus d'infos à venir.

Categories: Attac Planet

« L'empire du libre-échange » (nouvelle recension de Normand Baillargeon)

Tue, 16/09/2014 - 00:46

Un livre de Claude Vaillancourt, président d'ATTAC-Québec

« Ce bref mais percutant essai de Vaillancourt est un bon endroit où envoyer ceux qui souhaiteraient en apprendre sur ce dont ce dont ils n'ont à peu près aucune idée, mais qui serait de notoriété publique et au cœur de nos débats, de nos préoccupations et de nos discussions si nous vivions dans une société substantiellement démocratique. » Normand Baillargeon, Le libraire, no 84

« Une lecture incontournable pour bien comprendre les enjeux de la libéralisation du commerce international et de ses impacts politiques très concrets sur nos vies. » Blogue de Ianik Marcil, Journal de Montréal

« Dans L'empire du libre-échange, essai de haute vulgarisation et de grande clarté, Vaillancourt expose, à propos des accords internationaux, les récents développements des longues négociations en cours. » Michel Lapierre, Le Devoir

« Ce petit livre, clair et pédagogique, participe des débats nécessaires contre les « évidences » de la pensée néolibérale et les politiques privatives des droits démocratiques. Nous devrions plus souvent, ici en France, prendre exemple sur la forme très lisible des travaux de nos ami-e-s québécois, sans oublier la féminisation des termes qu'elles et ils n'omettent pas. » Blogue Entre les lignes, entre les mots (Paris)

***

Le libre-échange nous est présenté comme nécessaire à la prospérité. Ses résultats sont pourtant douteux. Sous son règne, les inégalités sociales s'accentuent, l'environnement se détériore et les conditions de travail se dégradent. Pourtant, on continue à le considérer comme la solution pour résoudre les difficultés économiques et relancer la croissance. Les accords de libre-échange ont un important dénominateur commun : ils favorisent les compagnies transnationales et affaiblissent la souveraineté des États. Ils libéralisent les marchés et les déréglementent en fonction des intérêts des grandes entreprises. Si bien qu'ils ont peu à voir avec la liberté ou les échanges commerciaux, mais bien avec la domination d'une oligarchie qui s'est dotée d'instruments juridiques dont la fonction est de consolider et de pérenniser son pouvoir.

Écrit de façon concise et dans un langage accessible, ce livre offre une présentation pédagogique et critique des traités de libre-échange. Il fait la lumière sur le foisonnement d'accords qui transforment en profondeur et durablement le monde. Un outil de vulgarisation qui sera utile à toutes les personnes et groupes désireux de mieux comprendre le libre-échange et de réfléchir à ce qui pourrait remplacer ce système.

Le communiqué

Prix : 12,95 $ | PDF 9,99 $
Pages : 160
Renseignements et commandes : M Éditeur.

Distribué en France par la Librairie du Québec à Paris

Categories: Attac Planet

Un média allemand rend public le texte de l'AÉCG Canada-UE

Thu, 14/08/2014 - 15:40

Radio-Canada, entre autres, a relayé l'information. Les premières analyses confirment les craintes habituelles : sur les poursuites entreprises vs États et les droits abusifs accordés aux entreprises ; la hausse du prix des médicaments ; la grande ouverture des marchés publics en faveur des multinationales, etc. Mais il y aussi des menaces moins en vue jusqu'ici concernant la capacité de l'AÉCG de contribuer à empêcher les États d'avoir des velléités d'imposer une taxe sur les transactions financières et de contrôler les mouvements de capitaux.

Le Forum social des peuples est l'occasion de nous remobiliser pour stopper l'AÉCG ! Aussi une journée européenne d'action aura lieu le 11 octobre contre le TAFTA, le CETA et le TiSA ! Ces sigles en anglais désignent le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement, l'AÉCG Canada-UE et l'Accord sur le commerce des services. ATTAC y est très impliquée.

Categories: Attac Planet

Accord de libre-échange UE-Canada : à quand un véritable débat démocratique ?

Fri, 08/08/2014 - 16:20

Communiqué du 6 août 2014 d'ATTAC-France et l'AITEC

Le gouvernement canadien a annoncé hier la conclusion de l'Accord économique et commercial global (AECG) entre l'Union européenne et le Canada.

Dans la continuité des pratiques de la DG commerce de la Commission européenne – que les citoyens et les sociétés civiles européennes dénoncent de longue date – cet accord a été négocié à l'insu des peuples européens et canadiens et de leurs Parlements. A l'exception de quelques élus du Parlement européen, ils n'ont pu en connaître que ce que leurs ministres voulaient bien leur en dire, ainsi que d'épars éléments « fuités ».
(...)
L'activisme des lobbies pétroliers canadiens et états-uniens pour marchander le report et l'affaiblissement de la Directive européenne sur la qualité des carburants laisse enfin présager du pire ; la combinaison des accords AECG et TAFTA va permettre aux pétroles et gaz canadiens de déferler sur les marchés européens sans que les pouvoirs publics ne puissent introduire la moindre régulation pour y faire face.

Lire le texte complet

Categories: Attac Planet

Accord économique entre le Canada et l'Union européenne : un débat démocratique s'impose

Thu, 07/08/2014 - 15:12

Pour diffusion immédiate

Montréal, le 7 août 2014 - Devant l'annonce de la conclusion du texte complet de l'Accord économique et commercial global (AÉCG) entre le Canada et l'Union européenne (UE), ATTAC-Québec joint sa voix à celle de tous ceux – élus, groupes sociaux et citoyens – qui demandent depuis des années la divulgation des textes et qu'un véritable débat démocratique soit mené au sujet de cette entente, et avant qu'elle ne soit ratifiée.

« L'opacité qui a entouré ces négociations est inacceptable. Maintenant que le texte de l'accord est terminé, celui-ci doit être diffusé le plus rapidement possible. Un vrai débat démocratique doit se tenir. Ce qui sera jugé inacceptable dans cette entente doit pouvoir être refusé. Il faut cesser de placer la population dans une logique de fait accompli », avance Claude Vaillancourt, président d'ATTAC-Québec.

Droits abusifs accordés aux entreprises
Cet accord va entre autres affecter la capacité des États concernés de mener nombre de politiques publiques tel que souhaité par la population. Des fuites de documents officiels ont confirmé entre autres qu'une disposition sur la protection des investissements étrangers accordera le droit aux entreprises de poursuivre les gouvernements si ceux-ci les privent de profits par des lois ou des réglementations jugées excessives.

« Ces droits abusifs accordés aux entreprises contre les États sont particulièrement préoccupants. Plusieurs pays, dont l'Allemagne, mais aussi l'Australie, l'Afrique du Sud, l'Indonésie, entre autres, ont signifié à quel point ce type disposition permet aux entreprises d'échapper aux lois et aux réglementations conçues dans l'intérêt public et n'encouragent en rien l'investissement étranger », s'indigne Claude Vaillancourt.

L'enjeu des marchés et des services publics
Entre autres sujets de préoccupation également : l'ouverture plus grande des marchés publics québécois aux entreprises européennes qui pourront ainsi mettre davantage le pied dans la porte de nos services publics. Il deviendra extrêmement difficile de se servir d'importants contrats publics pour soutenir l'économie locale. De plus, l'idée que cette concurrence réduise les cas de collusion et de corruption ne tient pas la route quand on pense, par exemple, qu'une multinationale européenne comme Véolia a été reconnue comme l'instigatrice du cartel des égouts à Montréal.

Quelles compensations ?
Aussi, la prolongation des brevets pharmaceutiques haussera de façon significative le coût des médicaments. Comme dans le cas des petits producteurs de fromages québécois qui subiront les effets de l'arrivée massive des fromages subventionnés européens, le gouvernement fédéral promet des compensations. Quel engagement signé en atteste et l'engage à les concrétiser ?

Nos gouvernements ne cessent de nous promettre l'accès à un marché de 500 000 millions d'habitants et la création de nouveaux emplois. « Mais leurs chiffres ne sont jamais appuyés ou démontrés, avance Claude Vaillancourt. Nos gouvernements voient le libre-échange avec des lunettes roses. On ne tient pas compte des effets de la concurrence accentuée qui peuvent aussi être nocifs, tant pour les travailleurs que pour les entreprises. De plus, le Canada a un déficit commercial avec l'Union européenne qui se chiffrait à 15 milliards en 2009. L'expérience nous enseigne que le libre-échange a tendance à accentuer les déficits commerciaux. »

L'AÉCG Canada-UE – tout comme d'autres traités en négociation tels le Partenariat transpacifique, le traité de libre-échange transatlantique ou l'Accord plurilatéral sur les services – ne doit pas être ratifié sans que les populations de tous les pays concernés soient vraiment consultées à leur sujet et sans que leurs représentants élus puissent amender, voire refuser ce qui sera jugé inacceptable.

Fondée en 1998 en France, ATTAC, l'Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l'Action Citoyenne, est une association citoyenne non partisane présente dans 40 pays. Depuis 2000, ATTAC-Québec s'applique à faire connaître les enjeux qui accompagnent la mondialisation financière, en particulier la taxation des transactions financières, les paradis fiscaux et le libre-échange. L'association fait partie, entre autres, du Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC) et du Réseau pour le commerce juste.

- 30-

Source : ATTAC-Québec, (514) 576-1355 cell.
quebec@attac.org
Twitter :https://twitter.com/ATTACQuebec
www.quebec.attac.org
Facebook : http://www.facebook.com/ATTAC.Quebec

Categories: Attac Planet