Skip navigation

climat

Communiqué des désobéissants : refoulés climatiques à Copenhague

Refoulés climatiques à Copenhague

 

     Le 15 décembre autour de 16h45, 19 activistes français et belges non violents entrent dans le hall du « Climate group summit », rassemblement de leaders politiques et de lobbyistes. Ils s’assoient calmement en cercle en frappant dans les mains et en chantant « Our climate is not your business ». Assez rapidement, une cinquantaine de policiers danois les évacuent manu militari, malgré une résistance passive non violente. Après 12 heures de garde à vue dans les cages de la prison climatique, ils sont transférés dans une prison avec d’autres détenus de droit commun pour 14 heures avant de se voir refoulés en avion jusqu’à Paris, sans leur bagages laissés sur place. 

Conférence recherche consensus désespérement

Copenhague, le blog off - 18 décembre

par Christophe Aguiton, militant d’ATTAC, actif dans la coalition Climate Justice Now !

Alors que la conférence de Copenhague semble sur le point de sombrer, il peut être utile d’essayer de comprendre comment fonctionne ce type de mega-sommet.

Comment aboutir in fine à un accord avec 192 pays et 45.000 personnes représentants les gouvernements, les ONGs, les mouvements sociaux et les scientifiques ?

La « COP » (Conference of Parties) est une conférence de l’ONU qui a pour objectif un traité international qui sera signé par les chefs d’États et de gouvernements du maximum de pays possible. A priori donc une négociation interétatique classique dans laquelle seuls les gouvernements ont leur mot à dire. Les choses sont en fait plus compliquées que cela…

Le rôle du GIEC, le "Groupe d’expert Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat"

Témoignage et réflexions sur les violences policières à Copenhage

Au moment où le mouvement alter à Copenhague subit une répression policière de plus en plus forte (cf. Reclaim Power action. Le chaos et l'incompréhensible violence de la police danoise), il est temps de s'interroger sur nos formes militantes et notamment sur les réactions des ONG face à la violence policière.

Edit : une pétition est disponible en ligne pour exiger la libération des "prisonniers climatiques" :

http://www.petitiononline.com/Tadzio/petition.html

Pour introduire ce débat et apporter quelques réflexions, voici une série de témoignages de militants sur les premières violences policières lors de la manif du 12/12/09 à Copenhague.

Vidéos Copenhague : la police bloque violemment la manifestation pacifique du 16 décembre 2009

Ci-dessous, une sélection de vidéos sur la manifestation de ce mercredi 16 décembre 2009 à Copenhague. Avec l'arrivée proche des chefs d'Etats, le ton se durcit tant à l'intérieur du Bella Center qu'à l'extérieur où les manifestations sont violemment réprimées.

« 24 heures chrono » avec les activistes

Par Christophe Aguiton, militant d’ATTAC, actif dans la coalition Climate Justice Now !

Publié sur Le blog off

 

Mardi 15 décembre, 15h05, Bella Center Après une conférence de presse organisée par les coalitions CJN ! et CJA dans le centre de conférence pour appeler aux manifestations du lendemain, Tazio Muller, militant allemand du journal « Turbulence » est arrêté juste à sa sortie par trois policiers en civil, la police annonçant officieusement qu’il devrait être inculpé de « trouble à l’ordre public », peut-être parce qu’il a animé la veille un débat sur la désobéissance civile avec Naomi Klein et Mickael Hart à Christiania, l’ex -et toujours un peu- « commune libre » de Copenhague…

[COP15] Quelques photos de la manifestation du 12 décembre

Voilà simplement quelques photos de la manifestation de samedi 12 décembre à Copenhague.

 

Négociations bloquées. Conférence de presse du G77 plus la Chine

Copenhague 5

10 décembre 2009 

Négociations bloquées. Conférence de presse du G77 plus la Chine 

(les propositions de baisse des émissions à partir d’un papier du Third Word Network)

 

Pas de séance plénière aujourd’hui. Participation à des «side events». Ce sont des évènements organisés dans la conférence, à l’initiative d’ONG ou de représentants de lobbies ou de gouvernements, ou encore par des instances de l’ONU. 

Conférence de presse du G77 plus la Chine, 10 décembre, 16h.  

Non à la marchandisation du climat ! Communiqué des Attac d'Afrique sur le sommet de Copenhague

Non à la marchandisation du climat

Un autre monde, social, solidaire et écologique, est possible

Les africains ont encore en mémoire les récentes inondations qui ont causé, dans plusieurs pays du continent, au cours de cette année, des centaines de morts et des centaines de milliers de déplacés. Ce genre de catastrophe naturelle devient de plus en plus fréquent en Afrique qui fut relativement épargnée par de tels déchainements de la nature.

Les prévisions ne sont pas de nature à rassurer : les climatologues prévoient de véritables drames climatiques du fait du réchauffement climatique. L’Afrique est, d’ores et déjà, une grande victime du changement climatique en cours.