Skip navigation

A propos du paquet législatif de gouvernance économique de l´Union européenne

Le Parlement européen discute actuellement les propositions législatives de gouvernance économique de la Commission européenne, en lien avec le "Pacte pour l´euro". Après une discussion au sein du comité Affaires économiques et monétaires (ECON) marquée par de fortes oppositions, le vote final aura lieu au plus tôt le 23 juin à Strasbourg.

Alors que les gouvernements et la Commission préparent ces textes depuis près d´un an dans l´opacité la plus totale, le Parlement européen doit se prononcer en suivant un calendrier extrêmement serré, qui ne permet pas de véritable débat démocratique. Il est néanmoins possible que ces propositions obtiennent l'accord de la majorité des parlementaires européens.

Pourtant, cette réforme de la gouvernance économique est lourde de conséquences pour les citoyens européens :

- Elle accélère l'érosion des protections sociales dans les années à venir, en incitant les gouvernements à prendre d´importantes mesures d´austérité : réduction des effectifs des services publics, coupes dans les budgets sociaux, pression sur les salaires, réduction des pensions et des investissements publics, réformes supplémentaires pour faciliter les licenciements...

- Elle met en danger la démocratie, en accordant de nouveaux pouvoirs à la Commission pour sanctionner les États membres qui appliqueraient trop timidement ces mesures. Des règles et institutions bureaucratiques décideront de l'avenir des services publics, des retraites, des salaires...

Ces propositions sont d´autant plus injustes que les acteurs financiers (notamment les banques) et les contribuables les plus riches, qui ont largement bénéficié des interventions des États pendant la crise financière, seront tout simplement dispensés de payer les coûts de cette crise.

Nous sommes favorables à une plus grande coordination économique à l´échelle européenne. La crise rend nécessaire une réponse commune. Mais une telle coordination doit mettre les intérêts des habitants de l'Europe, des salarié-e-s, et la protection de l´environnement au coeur des décisions. Au lieu de cela, ce sont des mesures néo-libérales encore plus radicales qui sont prises au service des intérêts financiers.

C'est pourquoi, il est temps de dire non.

Nous ne voulons pas de ce nouveau "pacte de compétitivité" pour l'Euro, ni des politiques économiques néo-libérales.

Nous ne voulons pas donner plus de pouvoirs à la Commission européenne et aux ministres des finances.

Nous ne voulons pas payer les coûts de la crise financière par le démantèlement de notre protection sociale. 

Plus d'informations :

Fichier attachéTaille
Commission Europe d´Attac France: La nouvelle gouvernance économique et le pacte pour l´euro327.08 Ko
Corporate Europe Observatory: UEtopie de marché. Comment la nouvelle gouvernance économique menace la démocratie323.82 Ko
Les économistes atterrés: Réforme du Traité : une Europe plus solidaire... avec les marchés ?185.71 Ko
Plans_d_austerite_en_Europe.pdf11.81 Ko