Skip navigation

Attac Québec

Syndicate content
L'Association pour la Taxation des Transactions financières pour l'Aide aux Citoyens (ATTAC) est née de la volonté de rétablir un contrôle démocratique des marchés financiers et de leurs institutions. ATTAC mène des actions variées visant la reconquête, par les citoyennes et citoyens, du pouvoir démesuré que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, économique, sociale et culturelle.
Updated: 55 min 9 sec ago

À Mexico du 26 au 28 mai : le RQIC, présent à la rencontre trinationale des organisations sociales pour discuter des négociations de l'ALÉNA

Thu, 25/05/2017 - 02:22

Claude Vaillancourt, président d'ATTAC-Québec, fait partie de la délégation québécoise présente à Mexico pour discuter de l'ALÉNA avec leurs homologues des mouvements sociaux et syndicaux mexicains et américains. Lire ce communiqué du Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC).

Les réseaux du Québec et du Canada, représentant des syndicats, des autochtones, des agriculteurs, des groupes de migrants, des écologistes, des organisations féministes, des groupes de solidarité internationale, des mouvements étudiants et des organisations de défense des droits humains, se joindront aux discussions avec leurs homologues mexicains et américains dans l'historique Palacio de Escuela de Medicina à Mexico.

« Depuis la mise en place de l'ALÉNA, nous avons assisté à une augmentation sans précédent des bénéfices et des droits des sociétés multinationales. Il est temps de proposer des solutions de rechange au modèle actuel de libre échange néolibéral » mentionne Raul Burbano, directeur de Common Frontiers.

« Les impacts économiques, sociaux et environnementaux de l'ALÉNA ont été dévastateurs sur les populations des trois pays. On y observe un accroissement de la pauvreté et des inégalités, l'affaiblissement des droits du travail, alors que ceux des corporations ont été renforcés, et l'érosion des protections environnementales », affirme Nadia Ibrahim, du réseau Trade Justice Network.

« Pendant 30 ans, l'ALÉNA s'est conclu derrière des portes closes au bénéfice des plus privilégiés. À ce jour, le scénario se répète, avec les appuis que le gouvernement canadien obtient de la part des corporations canadiennes et de l'ancien premier ministre Brian Mulroney. Pourtant, l'ALÉNA affecte non seulement nos emplois, mais la planète » explique Sujata Dey, responsable de campagne sur le commerce international au Conseil des Canadiens.

« Le processus de renégociation doit être transparent et participatif. Tout remplacement de l'ALENA doit améliorer la vie et les moyens d'existence des populations et protéger l'environnement dans les trois pays », déclare Ronald Cameron, du Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC).

Un changement de paradigme du modèle économique mondial actuel est impératif pour atténuer les menaces de catastrophe économique et environnementale.
Information

Canada
Sujata Dey, Conseil des Canadiens, sdey@canadians.org, 613 796-7724 (ANG, FR)
Raul Burbano, Common Frontiers, burbano@rogers.com, 416-522-8615 (ANG, ESP) www.commonfrontiers.com
Nadia Ibrahim, Trade Justice Network, nadia.k.ibrahim@gmail.com
Québec

Ronald Cameron, rqic@ciso.qc.ca, Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC),
514-217-0264 (FR, ANG)
http://rqic.alternatives.ca
Organisations qui seront présentes à la rencontre en provenance du Québec et du Canada

Alliance de la fonction publique du Canada
Association pour la Taxation des Transactions pour l'Aide aux Citoyens (ATTAC-Québec)
Bureau de Romeo Saganash, membre du Parlement
Centre canadien des politiques alternatives
Centre international de solidarité ouvrière (CISO)
Common Frontiers
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Congrès du travail du Canada
Conseil des Canadiens
Fédération des enseignants de Colombie Britannique (BCTF)
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ)
Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN)
Justicia for Migrant Workers
Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC)
Syndicat canadien de la fonction publique
Syndicat des métallos du Canada
Trade Justice Network
Unifor
Union nationale des fermiers du Canada

Categories: Attac Planet

Le Grain de sable à CKRL 89,1 FM - Saison en cours

Sat, 20/05/2017 - 15:00

Au programme de la dernière émission : Alain Deneault au sujet de son nouveau livre De quoi Total est-elle la somme ? (Écosociété).

C'est à écouter en baladodiffusion sur le blogue de l'émission.

Le Grain de sable est diffusé en direct tous les samedis de 14 h à 15 h. Suivez sa page Facebook. Infos : attac.capitale@gmail.com

Voir en ligne : http://legraindesableqc.wordpress.com/
Categories: Attac Planet

Mobilisation contre les paradis fiscaux : prochaine rencontre du groupe de Montréal

Tue, 09/05/2017 - 17:34

Notre prochaine rencontre aura lieu :

le lundi 15 mai, de 18 h à 20 h
au 3720, avenue du Parc (2e étage) à Montréal (bureaux d'Alternatives)

Deux documents politiques récents doivent être connus et maîtrisés par les militantEs qui s'intéressent à la lutte contre les paradis fiscaux :

Nous allons prendre connaissance ensemble de ces textes et discuter des moyens à prendre pour faire pression sur nos élus afin qu'ils soient suivis d'effets concrets.

Bienvenue à toutes et à tous !

Categories: Attac Planet

Le RQIC participe aux auditions du Sénat sur l'AÉCG

Wed, 03/05/2017 - 01:52

Malgré une conjoncture qui met l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) à l'avant-scène, le Comité permanent du Sénat sur les Affaires étrangères et le Commerce international poursuit cette semaine son étude du projet de loi C-30 sur la mise en œuvre de l'Accord économique et commercial global (AÉCG) entre l'Union européenne et le Canada. Le Réseau québécois sur l'intégration continentale a obtenu une audition et y présentera ses positions, le mercredi 3 mai prochain.

Rappelons d'abord que le RQIC, qui représente l'ensemble des organisations syndicales du Québec ainsi que nombre d'organisations de la société civile, n'a pas été invité à présenter son point de vue lors de l'adoption du projet de loi C-30 par la Chambre des communes. Le RQIC se réjouit de pouvoir présenter son analyse cette semaine puisque les travaux du Sénat constituent la dernière étape avant l'entrée en vigueur de l'AÉCG prévue pour le 1er juillet, laquelle demeure conditionnelle à l'adoption de l'entente par la quarantaine de législations européennes concernée.

Un peu plus tôt en avril, la signature de l'Accord de libre-change canadien, interprovincial, a permis aux gouvernements provinciaux et fédéral de préparer le terrain à l'AÉCG en offrant aux entreprises canadiennes les droits accordés par l'AÉCG aux entreprises européennes. Le RQIC veut saisir l'occasion des auditions pour alerter le Comité sénatorial sur les effets importants qu'aura cet accord sur le Canada et le Québec.

Des pouvoirs démesurés accordés aux grandes entreprises

L'AÉCG menace les services publics et les droits économiques et sociaux des citoyennes et citoyens en accordant le droit aux entreprises de poursuivre les gouvernements provinciaux et fédéral et de contester les mesures légitimes et non discriminatoires qu'ils adoptent pour protéger les droits des peuples et l'environnement. Comme nous l'indiquons dans le mémoire, l'AÉCG met en place « un système juridique parallèle qui permet aux investisseurs de contourner les cours de justice existantes ».

D'une instance d'arbitrage qu'on retrouvait dans certains accords précédents, l'AÉCG passe à une véritable cour parallèle de justice au service des entreprises. Rappelons qu'à ce jour, le bilan sur ce plan de l'ALÉNA est de 37 poursuites contre le Canada, accompagnées de 200 millions de $ CAN en pénalités. Les affaires en cours sont évaluées à environ 2,5 milliards de $ CAN.

Un accord qui n'a rien de progressiste

L'AÉCG n'est pas un accord progressiste. Les dispositions sur les droits du travail et sur le développement durable ne peuvent être appliquées de façon contraignante et efficace au moyen de sanctions et elles sont sans effet sur les dangers que les autres chapitres de l'accord posent aux droits des travailleurs, à la protection de l'environnement et aux mesures visant à atténuer le changement climatique.

Des impacts négatifs sur les services publics, la santé, l'agriculture et la culture, notamment

Le mémoire que le RQIC a soumis au Comité sénatorial (disponible ci-dessous) soutient que l'AÉCG menace gravement les services publics. L'effet cliquet (ratchet) et l'effet statu quo (standstill) sont particulièrement problématiques. L'effet cliquet empêche le retour en arrière lorsqu'un service est privatisé ou une norme a été éliminée, et ce, même si le résultat est catastrophique. L'effet statu quo fait en sorte que l'on ne peut réglementer davantage un secteur ou rapatrier en régie interne un service qui ne l'est pas au moment où l'accord est adopté. Ces deux effets favorisent la privatisation et lient les mains des gouvernements futurs.

De plus, l'augmentation des années de protection de brevets pour des nouveaux médicaments fera en sorte que les médicaments génériques, beaucoup moins chers prendront beaucoup plus longtemps à arriver sur le marché. Les experts évaluent le délai entre 2 et 3 ans supplémentaires, ce qui veut dire de 2 à 3 milliards de plus annuellement pour le système de santé canadien.

Par ailleurs, la délégation du RQIC insistera aussi sur un aspect important peu abordé dans le débat public : il s'agit des effets de l'AÉCG sur la culture. Celle-ci a été négociée chapitre par chapitre, alors qu'il aurait fallu exiger une exemption généralisée. Le secteur du livre, par exemple, a été mal protégé, ce qui pourrait éventuelle affecter la promotion d'auteurs québécois.

Un devoir d'information

Avec la conjoncture de remise en question de l'ALÉNA, l'intervention du RQIC auprès du Comité sénatorial est d'autant plus importante que l'on tente de faire passer les opposants aux accords de libre-échange du type AÉCG pour des protectionnistes irréalistes qui rêvent d'isoler le pays du monde. Or, rien n'est plus faux ! Ce que le RQIC conteste a plutôt à voir avec un déni de démocratie et la perte de souveraineté que les États s'apprêtent à avaliser en mettant en œuvre l'AÉCG.

C'est pourquoi, en plus du mémoire, le RQIC rend disponible un court document qui déboulonne les mythes de l'AÉCG. Conçu par ATTAC-Québec, en collaboration avec le RQIC, il présente la réalité de cet accord sous forme de questions VRAI ou FAUX basées sur les affirmations du gouvernement canadien.

- 30 -
Pour prendre contact avec la coordination du RQIC :
rqic@ciso.qc.ca
Source de ce communiqué

Categories: Attac Planet

Le RQIC participe aux auditions du Sénat sur l'AÉCG

Wed, 03/05/2017 - 01:52

Malgré une conjoncture qui met l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) à l'avant-scène, le Comité permanent du Sénat sur les Affaires étrangères et le Commerce international poursuit cette semaine son étude du projet de loi C-30 sur la mise en œuvre de l'Accord économique et commercial global (AÉCG) entre l'Union européenne et le Canada. Le Réseau québécois sur l'intégration continentale a obtenu une audition et y présentera ses positions, le mercredi 3 mai prochain.

Rappelons d'abord que le RQIC, qui représente l'ensemble des organisations syndicales du Québec ainsi que nombre d'organisations de la société civile, n'a pas été invité à présenter son point de vue lors de l'adoption du projet de loi C-30 par la Chambre des communes. Le RQIC se réjouit de pouvoir présenter son analyse cette semaine puisque les travaux du Sénat constituent la dernière étape avant l'entrée en vigueur de l'AÉCG prévue pour le 1er juillet, laquelle demeure conditionnelle à l'adoption de l'entente par la quarantaine de législations européennes concernée.

Un peu plus tôt en avril, la signature de l'Accord de libre-change canadien, interprovincial, a permis aux gouvernements provinciaux et fédéral de préparer le terrain à l'AÉCG en offrant aux entreprises canadiennes les droits accordés par l'AÉCG aux entreprises européennes. Le RQIC veut saisir l'occasion des auditions pour alerter le Comité sénatorial sur les effets importants qu'aura cet accord sur le Canada et le Québec.

Des pouvoirs démesurés accordés aux grandes entreprises

L'AÉCG menace les services publics et les droits économiques et sociaux des citoyennes et citoyens en accordant le droit aux entreprises de poursuivre les gouvernements provinciaux et fédéral et de contester les mesures légitimes et non discriminatoires qu'ils adoptent pour protéger les droits des peuples et l'environnement. Comme nous l'indiquons dans le mémoire, l'AÉCG met en place « un système juridique parallèle qui permet aux investisseurs de contourner les cours de justice existantes ».

D'une instance d'arbitrage qu'on retrouvait dans certains accords précédents, l'AÉCG passe à une véritable cour parallèle de justice au service des entreprises. Rappelons qu'à ce jour, le bilan sur ce plan de l'ALÉNA est de 37 poursuites contre le Canada, accompagnées de 200 millions de $ CAN en pénalités. Les affaires en cours sont évaluées à environ 2,5 milliards de $ CAN.

Un accord qui n'a rien de progressiste

L'AÉCG n'est pas un accord progressiste. Les dispositions sur les droits du travail et sur le développement durable ne peuvent être appliquées de façon contraignante et efficace au moyen de sanctions et elles sont sans effet sur les dangers que les autres chapitres de l'accord posent aux droits des travailleurs, à la protection de l'environnement et aux mesures visant à atténuer le changement climatique.

Des impacts négatifs sur les services publics, la santé, l'agriculture et la culture, notamment

Le mémoire que le RQIC a soumis au Comité sénatorial (disponible ci-dessous) soutient que l'AÉCG menace gravement les services publics. L'effet cliquet (ratchet) et l'effet statu quo (standstill) sont particulièrement problématiques. L'effet cliquet empêche le retour en arrière lorsqu'un service est privatisé ou une norme a été éliminée, et ce, même si le résultat est catastrophique. L'effet statu quo fait en sorte que l'on ne peut réglementer davantage un secteur ou rapatrier en régie interne un service qui ne l'est pas au moment où l'accord est adopté. Ces deux effets favorisent la privatisation et lient les mains des gouvernements futurs.

De plus, l'augmentation des années de protection de brevets pour des nouveaux médicaments fera en sorte que les médicaments génériques, beaucoup moins chers prendront beaucoup plus longtemps à arriver sur le marché. Les experts évaluent le délai entre 2 et 3 ans supplémentaires, ce qui veut dire de 2 à 3 milliards de plus annuellement pour le système de santé canadien.

Par ailleurs, la délégation du RQIC insistera aussi sur un aspect important peu abordé dans le débat public : il s'agit des effets de l'AÉCG sur la culture. Celle-ci a été négociée chapitre par chapitre, alors qu'il aurait fallu exiger une exemption généralisée. Le secteur du livre, par exemple, a été mal protégé, ce qui pourrait éventuelle affecter la promotion d'auteurs québécois.

Un devoir d'information

Avec la conjoncture de remise en question de l'ALÉNA, l'intervention du RQIC auprès du Comité sénatorial est d'autant plus importante que l'on tente de faire passer les opposants aux accords de libre-échange du type AÉCG pour des protectionnistes irréalistes qui rêvent d'isoler le pays du monde. Or, rien n'est plus faux ! Ce que le RQIC conteste a plutôt à voir avec un déni de démocratie et la perte de souveraineté que les États s'apprêtent à avaliser en mettant en œuvre l'AÉCG.

C'est pourquoi, en plus du mémoire, le RQIC rend disponible un court document qui déboulonne les mythes de l'AÉCG. Conçu par ATTAC-Québec, en collaboration avec le RQIC, il présente la réalité de cet accord sous forme de questions VRAI ou FAUX basées sur les affirmations du gouvernement canadien.

- 30 -
Pour prendre contact avec la coordination du RQIC :
rqic@ciso.qc.ca
Source de ce communiqué

Categories: Attac Planet

Déboulonnons les mythes à propos de l'AÉCG !

Sun, 30/04/2017 - 00:51
VRAI OU FAUX L'INFORMATION DU GOUVERNEMENT SUR L'ACCORD ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GLOBAL ENTRE LE CANADA ET L'UNION EUROPÉENNE ?

Au moment où le Sénat canadien étudie le projet de loi de mise en oeuvre de l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne (AÉCG), il est toujours pertinent de déboulonner les mythes de cet accord qui mobilisera pendant encore plusieurs mois les mouvements sociaux européens. Ceux-ci ont des chances d'empêcher sa ratification par certains parlements nationaux. Ce serait une bonne nouvelle. Pour ouvrir la voie à des accords plus justes, plus démocratiques et plus respectueux de l'environnement et des droits humains. Ce court document conçu par ATTAC-Québec, en collaboration avec le Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC), vous en convaincra. Diffusez-le largement ! Cliquez ici pour le lire et le télécharger

Categories: Attac Planet

Déboulonnons les mythes à propos de l'AÉCG !

Sun, 30/04/2017 - 00:51
VRAI OU FAUX L'INFORMATION DU GOUVERNEMENT SUR L'ACCORD ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GLOBAL ENTRE LE CANADA ET L'UNION EUROPÉENNE ?

Au moment où le Sénat canadien étudie le projet de loi de mise en oeuvre de l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne (AÉCG), il est toujours pertinent de déboulonner les mythes de cet accord qui mobilisera pendant encore plusieurs mois les mouvements sociaux européens. Ceux-ci ont des chances d'empêcher sa ratification par certains parlements nationaux. Ce serait une bonne nouvelle. Pour ouvrir la voie à des accords plus justes, plus démocratiques et plus respectueux de l'environnement et des droits humains. Ce court document conçu par ATTAC-Québec, en collaboration avec le Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC), vous en convaincra. Diffusez-le largement ! Cliquez ici pour le lire et le télécharger

Categories: Attac Planet

Le Grain de sable à CKRL 89,1 FM - Saison en cours

Sat, 29/04/2017 - 15:00

Au programme des récentes émissions : regard sur le référendum turc du 16 avril dernier, la présidentielle en France et le Festival de films pour l'environnement de Saint-Casimir, avec Étienne Blondeau et Jean Cloutier.

C'est à écouter en baladodiffusion sur le blogue de l'émission.

Le Grain de sable est diffusé en direct tous les samedis de 14 h à 15 h. Suivez sa page Facebook. Infos : attac.capitale@gmail.com

Voir en ligne : http://legraindesableqc.wordpress.com/
Categories: Attac Planet

Contre les paradis fiscaux - Claude Vaillancourt, Maude Boulanger et Alain Deneault au Lion d'Or le 4 avril 2017

Wed, 26/04/2017 - 00:52

Voici des extraits de la soirée du Front commun comique contre les paradis fiscaux le 4 avril dernier au Cabaret Lion d'Or à Montréal, merci aux Alter Citoyens. Il y avait du comique, oui, mais aussi plein d'informations sur les paradis fiscaux, avec Claude Vaillancourt d'ATTAC-Québec, Maude Boulanger d'Oxfam-Québec et le chercheur et essayiste Alain Deneault.

Claude Vaillancourt

Maude Boulanger

Alain Deneault

Categories: Attac Planet

Contre les paradis fiscaux - Claude Vaillancourt, Maude Boulanger et Alain Deneault au Lion d'Or le 4 avril 2017

Wed, 26/04/2017 - 00:52

Voici des extraits de la soirée du Front commun comique contre les paradis fiscaux le 4 avril dernier au Cabaret Lion d'Or à Montréal, merci aux Alter Citoyens. Il y avait du comique, oui, mais aussi plein d'informations sur les paradis fiscaux, avec Claude Vaillancourt d'ATTAC-Québec, Maude Boulanger d'Oxfam-Québec et le chercheur et essayiste Alain Deneault.

Claude Vaillancourt

Maude Boulanger

Alain Deneault

Categories: Attac Planet

Contre les paradis fiscaux - Claude Vaillancourt au Lion d'Or le 4 avril 2017

Wed, 26/04/2017 - 00:52

Voici un extrait de la soirée du Front commun comique contre les paradis fiscaux le 4 avril dernier au Cabaret Lion d'Or à Montréal, merci aux Alter Citoyens. Il y avait du comique, oui, mais aussi plein d'informations sur les paradis fiscaux, ici avec Claude Vaillancourt d'ATTAC-Québec :
« La question c'est... comment ça se fait qu'avec tant de richesses, on n'a pas d'argent pour la santé, l'éducation ?... S'attaquer aux paradis fiscaux, c'est faire un premier pas dans l'escalier qui va nous mener vers des progrès sociaux intéressants. Cette lutte est porteuse. On est en train d'avancer et oui on peut remporter des victoires ! »

Categories: Attac Planet

« L'ALENA à 20 ans : un accord en sursis, un modèle en essor »

Tue, 25/04/2017 - 21:00

Claude Vaillancourt, à titre de président d'ATTAC-Québec et de représentant du Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC), signe le chapitre « L'ALENA : critique émanant des mouvements sociaux » dans cet ouvrage paru sous la direction de Dorval Brunelle aux éditions de l'IEIM. La version électronique est disponible en ligne dans les Classiques des sciences sociales et peut toujours être commandée chez l'éditeur.

Categories: Attac Planet

« L'ALENA à 20 ans : un accord en sursis, un modèle en essor »

Tue, 25/04/2017 - 21:00

Claude Vaillancourt, à titre de président d'ATTAC-Québec et de représentant du Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC), signe le chapitre « L'ALENA : critique émanant des mouvements sociaux » dans cet ouvrage paru sous la direction de Dorval Brunelle aux éditions de l'IEIM. La version électronique est disponible en ligne dans les Classiques des sciences sociales et peut toujours être commandée chez l'éditeur.

Categories: Attac Planet

5 à 7 à Trois-Rivières autour du livre « La dette du Québec : vérités et mensonges » d'ATTAC-Québec

Mon, 17/04/2017 - 22:04

Le 11 mai 2017 au Café-Bar Zénob, de 17 h à 19 h
171, rue Bonaventure, Trois-Rivières

Avec trois militantEs d'ATTAC-Québec, co-auteurs du livre :

Chantal Santerre, sur le thème « Chiffrer la dette québécoise »
Dominique Bernier, sur le thème de la dette environnementale
Claude Vaillancourt, sur le thème de l'audit de la dette

Organisé par le Centre de formation communautaire de la Mauricie, en collaboration avec le Réseau pour un discours alternatif sur l'économie, ATTAC-Québec, le ROÉPAM et le Centre St-Pierre.

Renseignements : 819 379-8054, Information@cfcmmauricie.org
Contribution volontaire

Categories: Attac Planet

5 à 7 à Trois-Rivières autour du livre « La dette du Québec : vérités et mensonges » d'ATTAC-Québec

Mon, 17/04/2017 - 22:04

Le 11 mai 2017 au Café-Bar Zénob, de 17 h à 19 h
171, rue Bonaventure, Trois-Rivières

Avec trois militantEs d'ATTAC-Québec, co-auteurs du livre :

Chantal Santerre, sur le thème « Chiffrer la dette québécoise »
Dominique Bernier, sur le thème de la dette environnementale
Claude Vaillancourt, sur le thème de l'audit de la dette

Organisé par le Centre de formation communautaire de la Mauricie, en collaboration avec le Réseau pour un discours alternatif sur l'économie, ATTAC-Québec, le ROÉPAM et le Centre St-Pierre.

Renseignements : 819 379-8054, Information@cfcmmauricie.org
Contribution volontaire

Categories: Attac Planet

Formation Accords de libre-échange et impacts sur les populations des pays du Sud

Thu, 13/04/2017 - 02:00

Quand : Le mercredi 26 avril 2017, 9h à 16h
Où : Salle 306, Centre Saint-Pierre
1212, rue Panet, Montréal (métro Beaudry)

Avec Claude Vaillancourt, président d'ATTAC-Québec

Organisée par l'AQOCI
La priorité sera donnée aux représentant-e-s d'OCI membres de l'AQOCI.
Date limite Inscription : Jeudi le 20 avril 2017, 17h
Renseignements : http://www.aqoci.qc.ca/?Formation-Accords-de-libre-echange

Categories: Attac Planet

Formation Accords de libre-échange et impacts sur les populations des pays du Sud

Thu, 13/04/2017 - 02:00

Quand : Le mercredi 26 avril 2017, 9h à 16h
Où : Salle 306, Centre Saint-Pierre
1212, rue Panet, Montréal (métro Beaudry)

Avec Claude Vaillancourt, président d'ATTAC-Québec

Organisée par l'AQOCI
La priorité sera donnée aux représentant-e-s d'OCI membres de l'AQOCI.
Date limite Inscription : Jeudi le 20 avril 2017, 17h
Renseignements : http://www.aqoci.qc.ca/?Formation-Accords-de-libre-echange

Categories: Attac Planet

Nouvelles et photos de la Semaine mondiale d'action contre les paradis fiscaux !

Thu, 13/04/2017 - 01:53
C'est dans un Cabaret Lion d'Or rugissant plein à craquer que le Front comique contre les paradis fiscaux a clôturé avec nous les activités de cette 1e Semaine d'action mondiale contre les paradis fiscaux ! Merci aux humoristes Christian Vanasse (des Zapartistes), Fred Dubé, Maude Landry, Colin Boudrias et Sèxe Illégal qui ont sorti griffes et bons gags ! Merci à Christian qui a aussi animé le tout avec fougue ! Merci à Claude Vaillancourt d'ATTAC-Québec, Maude Boulanger d'Oxfam-Québec et Alain Deneault qui, à travers les numéros, ont fait connaître avec éloquence les paradis fiscaux et les actions menées pour les combattre. Merci surtout à tous les militantEs qui ont contribué à ce succès et à cette Semaine d'action et qui sont déjà prêts à recommencer ! Ça vous intéresse d'embarquer dans le groupe ? Joignez-vous à nous !

Ci-après vous trouverez quelques photos de cette semaine qui a aussi été ponctuée par des activités de sensibilisation dans le Vieux-Montréal, sur le thème des poissons de l'évasion fiscale (voir la photo où Philippe Couillard en pêche encore de bien petits !). Une manifestation du midi a rassemblé 150 personnes devant le bureau montréalais de Justin Trudeau pour la Journée internationale d'action contre les paradis fiscaux le 3 avril. Erik Bouchard-Boulianne et Louise Chabot pour le collectif Échec aux paradis fiscaux, avec Claude Vaillancourt d'ATTAC-Québec, y ont porté nos revendications directement à son bureau, sous escorte policière... Des supers bannières interpellaient les automobilistes nombreux à cette intersection et des prises de parole de Claude Vaillancourt d'ATTAC-Québec, Louise Chabot, porte-parole du collectif Échec aux paradis fiscaux et Céline Margontier, porte-parole de la Coalition Main rouge, ont complété la l'action.

Vers un « Global Tax Body »
Cette Semaine mondiale d'action contre les paradis fiscaux s'est terminée par une nouvelle importante : à New York la semaine dernière, dans une déclaration unanime, le G77 et la Chine ont lancé un appel pour que le Comité d'experts des Nations Unies sur la coopération internationale en matière fiscale devienne un organe intergouvernemental onusien consacré à la fiscalité mondiale (« Global Tax Body »). Lire cet article (en anglais).

Pour découvrir tout ce qui s'est fait dans le monde, de Paris à Nairobi, explorez ces nouvelles produites par la Global Alliance for Tax Justice avec photos, articles de blogues, etc. (en anglais) :

1 - Global Week of Action to #EndTaxHavens launches !

2 - #EndTaxHavens Global Week of Action update

3 - #EndTaxHavens campaign update

4 - G77 and China say : Establish a UN Global Tax Body

5 - Campaign wrap : Global Week of Action to #EndTaxHavens

Explorez aussi le site d'Attac France qui a fait des actions audacieuses qui ont beaucoup d'impact ! Bravo, ils nous inspirent ! En utilisant les mots-clés #stopparadisfiscaux #endtaxhavens et #Fueraparaísosfiscales dans Facebook ou Twitter, vous trouverez aussi beaucoup d'information.

ATTAC-Québec collaborait dans ce projet avec l'Alliance mondiale pour la justice fiscale, le collectif Échec aux paradis fiscaux, le Front commun comique contre les paradis fiscaux (Fred Dubé, Christian Vanasse plus particulièrement) et le Syndicat de l'enseignement de l'Ouest de Montréal, en particulier, avec l'appui de la Coalition Main rouge, de la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) et du Conseil central du Montréal métropolitain CSN. Un grand merci à tous !

Merci aussi à Gilles Pilette (photos du spectacle entre autres), Jean-Patrick Reysset, Samuel Montigné, Michèle Delsemme et Laurence Lagouarde pour les photos.

Vous trouverez d'autres photos et vidéos sur la page Facebook d'ATTAC-Québec, que nous vous invitons à suivre et à faire connaître. À venir aussi : une vidéo réalisée par les Alter citoyens, que nous remercions aussi.

Categories: Attac Planet

Nouvelles et photos de la Semaine mondiale d'action contre les paradis fiscaux !

Thu, 13/04/2017 - 01:53
C'est dans un Cabaret Lion d'Or rugissant plein à craquer que le Front comique contre les paradis fiscaux a clôturé avec nous les activités de cette 1e Semaine d'action mondiale contre les paradis fiscaux ! Merci aux humoristes Christian Vanasse (des Zapartistes), Fred Dubé, Maude Landry, Colin Boudrias et Sèxe Illégal qui ont sorti griffes et bons gags ! Merci à Christian qui a aussi animé le tout avec fougue ! Merci à Claude Vaillancourt d'ATTAC-Québec, Maude Boulanger d'Oxfam-Québec et Alain Deneault qui, à travers les numéros, ont fait connaître avec éloquence les paradis fiscaux et les actions menées pour les combattre. Merci surtout à tous les militantEs qui ont contribué à ce succès et à cette Semaine d'action et qui sont déjà prêts à recommencer ! Ça vous intéresse d'embarquer dans le groupe ? Joignez-vous à nous !

Ci-après vous trouverez quelques photos de cette semaine qui a aussi été ponctuée par des activités de sensibilisation dans le Vieux-Montréal, sur le thème des poissons de l'évasion fiscale (voir la photo où Philippe Couillard en pêche encore de bien petits !). Une manifestation du midi a rassemblé 150 personnes devant le bureau montréalais de Justin Trudeau pour la Journée internationale d'action contre les paradis fiscaux le 3 avril. Erik Bouchard-Boulianne et Louise Chabot pour le collectif Échec aux paradis fiscaux, avec Claude Vaillancourt d'ATTAC-Québec, y ont porté nos revendications directement à son bureau, sous escorte policière... Des supers bannières interpellaient les automobilistes nombreux à cette intersection et des prises de parole de Claude Vaillancourt d'ATTAC-Québec, Louise Chabot, porte-parole du collectif Échec aux paradis fiscaux et Céline Margontier, porte-parole de la Coalition Main rouge, ont complété la l'action.

Vers un « Global Tax Body »
Cette Semaine mondiale d'action contre les paradis fiscaux s'est terminée par une nouvelle importante : à New York la semaine dernière, dans une déclaration unanime, le G77 et la Chine ont lancé un appel pour que le Comité d'experts des Nations Unies sur la coopération internationale en matière fiscale devienne un organe intergouvernemental onusien consacré à la fiscalité mondiale (« Global Tax Body »). Lire cet article (en anglais).

Pour découvrir tout ce qui s'est fait dans le monde, de Paris à Nairobi, explorez ces nouvelles produites par la Global Alliance for Tax Justice avec photos, articles de blogues, etc. (en anglais) :

1 - Global Week of Action to #EndTaxHavens launches !

2 - #EndTaxHavens Global Week of Action update

3 - #EndTaxHavens campaign update

4 - G77 and China say : Establish a UN Global Tax Body

5 - Campaign wrap : Global Week of Action to #EndTaxHavens

Explorez aussi le site d'Attac France qui a fait des actions audacieuses qui ont beaucoup d'impact ! Bravo, ils nous inspirent ! En utilisant les mots-clés #stopparadisfiscaux #endtaxhavens et #Fueraparaísosfiscales dans Facebook ou Twitter, vous trouverez aussi beaucoup d'information.

ATTAC-Québec collaborait dans ce projet avec l'Alliance mondiale pour la justice fiscale, le collectif Échec aux paradis fiscaux, le Front commun comique contre les paradis fiscaux (Fred Dubé, Christian Vanasse plus particulièrement) et le Syndicat de l'enseignement de l'Ouest de Montréal, en particulier, avec l'appui de la Coalition Main rouge, de la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) et du Conseil central du Montréal métropolitain CSN. Un grand merci à tous !

Merci aussi à Gilles Pilette (photos du spectacle entre autres), Jean-Patrick Reysset, Samuel Montigné, Michèle Delsemme et Laurence Lagouarde pour les photos.

Vous trouverez d'autres photos et vidéos sur la page Facebook d'ATTAC-Québec, que nous vous invitons à suivre et à faire connaître. À venir aussi : une vidéo réalisée par les Alter citoyens, que nous remercions aussi.

Categories: Attac Planet

Les 26 et 27 mai 2017 : Rencontre tri-nationale des mouvements sociaux sur l'ALÉNA

Sun, 09/04/2017 - 20:36

au Palacio de Minería, Calle Tacuba 5 dans le centre historique de la ville de Mexico

Nous appelons les mouvements sociaux, les syndicats, les agriculteurs-trices, les peuples autochtones, les migrants, les environnementalistes, les groupes de droits humains et toute organisation ou tout secteur du Mexique, des États-Unis et du Canada intéressés à renforcer le travail de la trinationale concernant la « renégociation » de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), une entente qui fut négative pour les peuples des trois pays.

Au cours des vingt-trois années écoulées depuis l'entrée en vigueur de l'ALÉNA, nous avons assisté à un accroissement sans précédent des bénéfices et des droits des sociétés multinationales qui ont contribué à élargir les inégalités économiques en Amérique du Nord. Les impacts sociaux, économiques et environnementaux sur les populations laborieuses ont été dévastateurs, incluant l'accroissement de la pauvreté et exacerbant les changements climatiques, affaiblissant les droits du travail, précarisant l'emploi, érodant les protections environnementales et entraînant une spirale descendante des niveaux de vie des populations à travers l'Amérique du Nord.

La renégociation de l'ALÉNA aura de sérieuses répercussions sur les travailleuses et les travailleurs, les droits des peuples autochtones, les petits agriculteurs-trices et les paysans, l'environnement, les travailleurs-es migrants et plusieurs autres secteurs, alors que les représentants officiels des trois pays se préparent à négocier derrière des portes closes sans permettre une consultation publique significative. Au contraire, nous avons besoin d'un modèle de commerce fondamentalement différent et nouveau, qui priorise les besoins en développement de tous les peuples, la protection de notre planète, et la réduction des asymétries entre les trois pays et au sein de ces mêmes États.

Les réseaux des trois pays, qui représentent les syndicats, les agriculteurs-trices, les peuples autochtones, les environnementalistes, les groupes basés sur les droits humains, sur la foi et autre organisations, ont collaboré ensemble depuis les débuts de l'ALÉNA et lancent le présent appel en vue de construire un mouvement plus large et plus diversifié pour contester la négociation néolibérale de l'ALÉNA.

Les organisations mexicaines travaillant ensemble sous la bannière de « Mexico Better Off Without FTAs » (Un Mexique meilleur en dehors d'une entente de libre-échange – NDLR) vous invitent à vous joindre à une rencontre trinationale des secteurs populaires dans la ville de Mexico les 26 et 27 mai 2017. Le 25 mai, quelques organisations tiendront des rencontres trinationales sectorielles sur le travail, l'agriculture, les travailleurs-euses migrants et autres enjeux clés : donc, prévoir un séjour en conséquence.

Cette rencontre offre, à nous toutes et tous, une occasion pour définir une stratégie autour des actions nécessaires pour construire un pouvoir collectif basé sur les principes de la solidarité et de l'internationalisme, tout en partageant des alternatives à l'ordre du jour néolibéral dominant.

Plus d'informations sur le programme et la logistique de l'événement suivront. Les personnes participantes doivent autofinancer leurs frais de déplacement et si possible peuvent aider les organisations qui ne peuvent pas assumer les frais de transport. Nous recherchons un appui financier pour la nourriture, le logement et l'interprétation durant la rencontre.

SVP, dites-nous si vous envisagez de participer, et si votre organisme souhaite vous joindre à l'événement comme coanimateur et/ou comme participant.
Assez d'ententes commerciales au service des entreprises !

Les premières organisations initiatrices incluent :

Mexique : Convergencia de Organizaciones Sociales y Ciudadanxs “México mejor sin TLC's”, Unión Nacional de Trabajadores (UNT), Nueva Central de Trabajadores (NCT), Asociación Nacional de Empresas Comercializadoras de Productores del Campo (ANEC), Centro de Derechos Humanos “Fray Francisco de Vitoria OP”, Red Mexicana de Acción Frente al Libre Comercio (RMALC), Red en Defensa de los Derechos Digitales R3D, Campaña Nacional Sin Maíz no hay País, Movimiento “El campo es de todos”, Consejo Nacional de Organismos Rurales y Pesqueros (CONORP), Consejo de Ejidos y Comunidades Opositores a la presa La Parota (CECOP) ;

États-Unis : Institute for Agriculture and Trade Policy, Insitutute for Policy Studies Global Economy Project, National Family Farm Coalition, Public Citizen, Sierra Club, Food & Water Watch ;

Canada : Common Frontiers (CF) ; Council of Canadians ; Trade Justice Network (TJN) ;

Réseau québéquois sur l'intégration continentale (RQIC) ; Alternatives ; Association pour la Taxation des Transactions financières pour l'Aide aux Citoyens (ATTAC-Québec) ; Centre international de solidarité ouvrière (CISO) ; Centrale des syndicats démocratiques (CSD) ; Centrale des syndicats du Québec ; Confédération des syndicats nationaux (CSN) ; Conseil central du Montréal-Métropolitain (CSN) ; Fédération nationale des travailleurs et des travailleuses du Québec (FTQ) ; Génération nationale ; Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

Contacts :

Canada —Raul Burbano, Common Frontiers Canada , email : burbano@rogers.com ; Ronald Cameron, Réseau québécois sur l'intégration continentale, ronald.cameron.rc@gmail.com

United States : Karen Hansen-Kuhn, Institute for Agriculture and Trade Policy, khansenkuhn@iatp.org

Mexico : José Olvera : Sindicato de Trabajadores de la Universidad Nacional Autónoma de México (STUNAM) dolmare@unam.mx ; Alberto Arroyo (RMALC) alberto.arroyo60@gmail.com ; Víctor Suárez (ANEC) victor.suarez@anec.org.mx

Photo : By Nicoguaro (Own work Vectorized from NAFTA_logo.png) [CC BY 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0)], via Wikimedia Commons

Categories: Attac Planet