Skip navigation

News from Attac France

Syndicate content Attac France
Attac s'engage pour la justice sociale et environnementale et mène des actions contre le pouvoir de la finance et des multinationales. Mouvement d'éducation populaire, l'association produit analyses et expertises, organise des conférences, des réunions publiques, participe à des manifestations… Attac est présente dans une cinquantaine de pays ; Attac France compte près de 10 000 membres et plus de 100 comités locaux.
Updated: 2 hours 34 min ago

[Note] Le moment est venu d'appliquer une véritable taxation des transactions financières

2 hours 57 min ago

La taxe sur les transactions financières (TTF), mesure fondatrice d'Attac, est aujourd'hui reprise par ses détracteurs d'hier. Mais dans quelles conditions ? Le projet de TTF européenne entériné le 10 novembre 2020, dans le cadre du compromis sur le budget européen, se présente en réalité comme une taxe au rabais. Ses recettes estimées sont plus de dix fois inférieures à celles du projet initial proposé par la Commission européenne en 2013, pour une mise en œuvre prévue en 2026. Bref, cette taxe n'a pas grand-chose à voir avec les propositions formulées par Attac. Une taxe ambitieuse serait pourtant nécessaire face à la crise de la mondialisation néolibérale.

Pour afficher la note en plein écran et/ou la télécharger, cliquez sur ce lien.

Categories: Attac Planet

Les marches des libertés en images

4 hours 34 min ago

Les marches des libertés contre les lois liberticides des 21 et 28 novembre à Paris.

Categories: Attac Planet

[Note collective] Les leçons politiques du coronavirus

Mon, 30/11/2020 - 18:57

Cette note est issue de la première séance, consacrée aux leçons politiques de la pandémie de Covid-19, d'un nouveau séminaire organisé par Attac, Cerises la coopérative, Contretemps, Les Possibles, Le temps des lilas, Le vent se lève, Mouvements. Ce séminaire vise à faire connaître et mettre en discussion les publications de ces organisations et revues, pour contribuer à des objectifs de formation et d'élaboration d'analyses, idées et propositions communes. Plus précisément, il s'agit d'aborder, avec des chercheur.ses et des militant.e.s, des questions de portée internationale impliquant des thématiques entrées dans le débat récent dans la gauche radicale, anticapitaliste et écologiste en France, et renvoyant à des thématiques sociales et politiques émergentes, à des pratiques politiques en cours de renouvellement ou à de nouvelles propositions alternatives. Ces discussions sont conçues pour produire sur leur base des vidéos, podcasts, notes, autres initiatives de formation et de débat permettant de donner des éléments de repérage relatifs aux nouveaux enjeux politiques et de contribuer à l'émergence d'une culture politique commune entre différents espaces du mouvement social et de la gauche critique.

Cette note s'appuie sur une discussion collective, début octobre 2020, fondée sur les articles et références qu'on trouvera ci-dessous, ainsi que de deux introductions, de Mathieu Bonzom (Contretemps) et Jean Castillo (Attac), filmées et présentées en début d'article. Elle est délibérément synthétique, et vise à faire connaître ces textes d'analyse et de proposition et à constituer une base simple pour des formations et discussions militantes.

Les introductions

Mathieu Bonzom, Contretemps

Jean Castillo, Attac France

Des crises imbriquées

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 révèle une imbrication de crises en cours, d'ordre écologique, économique, sociale et politique. Elle est liée à la dégradation des conditions environnementales de la vie humaine et non humaine par le capitalisme, et plus spécifiquement au productivisme, aux chaînes mondiales de production et de circulation des marchandises, à la pollution et à l'agro-industrie. Elle a, selon les analyses, aggravé une crise financière déjà entamée ou déclenché une crise économique latente, et incontestablement ralenti la production mondiale, conduit à des millions de licenciements, mis au jour la dégradation des conditions de travail et la dévalorisation des activités économiques répondant aux besoins fondamentaux, en majorité effectuée par des femmes. Elle a partout renforcé les inégalités sociales et la précarité, mais aussi révélé la crise de la reproduction sociale, cet ensemble d'activités et d'institutions, et notamment du soin, qui sont nécessaires pour produire et maintenir la vie. Enfin, elle est intervenue, dans de nombreux pays, au sein d'une séquence intense de réformes néolibérales, de progrès de l'extrême-droite et de crise de légitimité de l'État, et en France plus spécifiquement à la suite d'un cycle important de luttes sociales. Les réponses à cette crise mises en œuvre par les gouvernements néolibéraux ont bénéficié, dans l'ensemble, aux capitalistes et au plus riches, plutôt qu'à la santé et à la qualité de vie du plus grand nombre.

Pour aller plus loin :

Une réponse politique autoritaire à la pandémie

Les diverses mesures et procédures de gestion de la crise mises en œuvre par les gouvernements depuis le début de la pandémie ont toutes été autoritaires et liberticides. Les décisions de politique sanitaire ont été prises de manière verticale et sans concertation, les libertés publiques ont été restreintes, la surveillance de masse a été accrue, la défiance envers les citoyen.ne.s a été la norme et les procédures décisionnelles sont restées opaques. En France, par exemple, le Parlement n'a eu qu'un rôle de validation après coup, les syndicats et associations n'ont pas été consultées, des pouvoirs accrus ont été attribués aux préfets et aux forces de police, des éléments d'état d'exception ont été installés de manière durable. Dans d'autre pays, de nouvelles formes de contrôle des comportements individuels, liées par exemple à des applications téléphoniques ou des QR codes, ainsi que de collecte et traitement des données, parfois gérées directement par des agences de sécurité, ont été mises en place. Si des contestations et mobilisations ont pu voir le jour dans certains pays, qui ont parfois pu faire évoluer certains aspects des politiques sanitaires, elles se sont dans l'ensemble heurté à un pouvoir politique inflexible, prompt à utiliser la crise sanitaire pour reconfigurer le contrôle social de la population.

Pour aller plus loin :

La santé et le travail du soin comme enjeux démocratiques centraux

La gestion étatique de la crise sanitaire a soulevé, en France, des problèmes particulièrement importants en terme de libertés fondamentales mais aussi d'efficacité et de démocratie sanitaires. C'est en premier lieu la dégradation du système public de soin, lié à des décennies de coupes budgétaires et suppressions de lits et de postes ainsi que d'alignement du fonctionnement de l'hôpital sur celui des grandes entreprises privées, qui est en cause. Mais c'est aussi une véritable démocratie dans le système de santé qui a manqué : les propositions des travailleur.ses de terrain et des mouvements sociaux hospitaliers n'ont pas été prises en compte, et les voix des malades et des associations n'ont pas été entendus. Cette question, ainsi que celle déjà évoquée des « activités essentielles », appellent à une réflexion et une mobilisation d'ampleur sur la démocratisation du travail du soin, rémunéré et gratuit.

Pour aller plus loin :

Des défis inédits pour les mouvements sociaux

La pandémie de Covid-19 est intervenue en France au sein d'un cycle intense de mobilisations sociales, avec les gilets jaunes, une nouvelle génération de mobilisations féministes et antiracistes de grande ampleur, un fort mouvement social contre la réforme des retraites et de l'université. Les nouvelles conditions du militantisme et de l'auto-organisation populaire, sous confinement et état d'urgence, rendent difficiles leur convergence à l'heure actuelle. Parmi les enjeux à ce stade pour remobiliser les énergies, on peut souligner la reconstitution de l'expérience collective de la crise, concernant le travail mais aussi la famille et le militantisme, la mise en visibilité des initiatives de solidarité populaire et l'organisation de formations et de discussions au sujet des propositions pour « le monde d'après » ainsi que des plans de sortie de crise et de questions stratégiques au sujet de la nécessaire révolution écologique et sociale.

Pour aller plus loin :

Quelle sortie politique de la crise ?

Les mouvements sociaux anticapitalistes, écologistes, féministes, antiracistes se heurtent donc à un pouvoir politique autoritaire et inflexible. La pandémie de Covid-19 pourrait bien constituer un accélérateur politique, conduisant les dirigeants capitalistes vers des formes d'ultra-autoritarisme et de fascisme, mais aussi les forces de l'émancipation vers des perspectives de changement plus radicales. Dans cette situation, les mouvements sociaux et populaires doivent se saisir de la question politique, et mettre sur le devant de la scène la nécessité d'un processus de révolution écologique et sociale. En France, des propositions de sortie de crise existent, articulant des mesures de court et de long terme conçues pour constituer une alternative au capitalisme néolibéral, productiviste et autoritaire, et pour ouvrir l'horizon d'un monde d'après vivable, juste et démocratique. Et elles appellent à approfondir la réflexion stratégique au sujet des moyens politiques d'y parvenir, et à renouveler les formes du militantisme, aux niveaux local, national et international.

Pour aller plus loin :

Categories: Attac Planet

« Total et Sanofi augmentent leurs dividendes, prévoient des licenciements massifs et touchent des aides publiques »

Mon, 30/11/2020 - 12:29

Plans sociaux, gestion territoriale de la crise, retrouvez les débats de l'éco du 29 novembre avec Aurélie Trouvé, porte-parole d'Attac France.

Aurélie Trouvé, porte-parole d'Attac France était l'invitée des débats de l'éco sur France info le dimanche 29 novembre 2020. Au programme :

  • Plans sociaux : Danone, General Electric, faut-il uniquement accuser le Covid 19 ?
  • Gestion de la crise, oui mais comment peut-on faire au niveau territorial ?

Retrouvez cette émission sur le site de France info.

Categories: Attac Planet

Nos revendications pour stopper Amazon avant qu'il ne soit trop tard

Mon, 30/11/2020 - 10:19

Conclusion : nos revendications pour stopper Amazon avant qu'il ne soit trop tard.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Puisqu'il est urgent de stopper le développement d'Amazon avant qu'il ne soit trop tard, le Parlement doit adopter un moratoire sur les entrepôts de e-commerce, afin d'empêcher Amazon de construire de nouveaux entrepôts en France.
C'est une des 149 mesures de la Convention citoyenne pour le climat, ainsi qu'une des revendications portée par les signataires de la tribune publiée lundi 16 novembre par France Info.

Selon un sondage, 78% des français sont favorables au moratoire sur les entrepôts de e-commerce et les zones commerciales en périphérie.

Puisqu'Amazon ne paye pas sa juste part d'impôt et profite de la crise tandis que beaucoup d'autres entreprises souffrent, il serait juste de créer une taxation exceptionnelle sur les géants du e-commerce, afin de financer les mesures de préservation de l'emploi et le fonds de solidarité pour les commerces de proximité.
C'est une des revendications portée par les signataires de la tribune publiée lundi 16 novembre par France Info.

Il est également urgent qu'Amazon rembourse les montants astronomiques liés à sa fraude à la TVA, et que l'on mette en place un système de prélèvement à la source de la TVA pour mettre fin à cette fraude.

Enfin, pour qu'Amazon paye sa juste part d'impôt sur les sociétés, il faut l'empêcher de délocaliser artificiellement ses profits dans des paradis fiscaux. La taxation unitaire serait un outil efficace pour mettre fin à cette forme d'évasion fiscale.

Categories: Attac Planet

30/30 Amazon se développe de façon exponentielle en France

Mon, 30/11/2020 - 10:15

Raison 30/30 : Amazon se développe de façon exponentielle en France.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Entre septembre et octobre 2020, Amazon a ouvert cinq agences de livraison. Amazon compte désormais 31 sites logistiques en France et souhaite, d'ici 2021, doubler ses surfaces de stockage, qui dépassent déjà les 800.000 m2.

La multinationale a fixé comme priorité la construction d'agences de livraison, aussi dites « du dernier kilomètre ». Ce choix ne rassure pas les associations environnementales : « Ces agences permettent de livrer le client en moins de 24 heures, explique Alma Dufour. C'est un préalable à l'abonnement Prime et une manière de fidéliser le consommateur ». Ce forfait, très couru aux États-Unis, pousse à la surconsommation, augmente le fret aérien et fait exploser le bilan carbone de l'entreprise.

De l'autre côté de l'Atlantique, un client abonné au Prime, et donc livré en moins de 24 heures, consomme deux fois plus sur Amazon qu'un client normal. En France, un client Prime achète en moyenne sept catégories de produits différents sur le site quand le consommateur classique en achète seulement deux. Ces agences de livraison sont comme un cheval de Troie. Elles nourrissent un modèle productiviste qui, pour tenir, doit sans cesse croître.

Source :
Categories: Attac Planet

29/30 Amazon met la pression sur les fournisseurs de sa marketplace

Mon, 30/11/2020 - 10:12

Raison 29/30 : Amazon met la pression sur les fournisseurs de sa marketplace.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Modifications de contrat unilatérales, prise en charge de tous les problèmes de livraison... les clauses imposées par Amazon aux entreprises utilisant sa marketplace sont abusives selon les résultats d'une enquête de deux ans de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), a révélé en 2017 le Parisien. Suite à ce constat, le ministère de l'Economie a assigné le leader mondial du commerce en ligne en justice pour pratiques abusives envers ses fournisseurs français et aurait demandé qu'une amende de dix millions d'euros lui soit infligée.

Devenue une plateforme incontournable pour les sociétés désirant commercialiser leurs produits sur le Net, Amazon profite de sa position pour leur imposer ses régles... draconniennes, tout en se présentant comme un booster de ventes.

Autre exemple de ces pratiques unilatérales : moins de trois mois après l'adoption de la taxe GAFA, le géant du e-commerce a annoncé qu'à partir du 1er octobre 2019, les entreprises qui passent par la plateforme pour vendre leurs produits devront payer une commission plus importante. Quelque 10.000 petites et moyennes entreprises françaises sont concernées par cette hausse de la commission de 3%.

Sources :
Categories: Attac Planet

28/30 Amazon fixe ses conditions à la Poste

Mon, 30/11/2020 - 10:09

Raison 28/30 : Pour un emploi créé chez Amazon, plusieurs emplois détruits dans le commerce de proximité.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Pour se démarquer de concurrents très offensifs dans la livraison de colis, La Poste livre le dimanche matin depuis 2017. Sa filiale Chronopost, spécialisée dans la livraison express de colis, achemine les paquets entre 9 heures et 13 heures, au domicile du client ou sur un site professionnel.

De plus, La Poste et Amazon ont signé un accord confidentiel pour la distribution des colis. Bien évidemment, la Poste refuse de communiquer les termes de cet accord qui pourtant nous intéresse au plus haut point. La CGT a cependant réussi à prendre connaissance du coût facturé par la Poste à Amazon pour le traitement et la distribution d'un colis : la Poste facture 7 centimes d'euros à Amazon par colis et fait donc travailler les facteurs pour presque rien !

Sources :
Categories: Attac Planet

27/30 Amazon aurait utilisé des données de vendeurs tiers pour lancer des produits concurrents

Mon, 30/11/2020 - 10:03

Raison 27/30 : Amazon aurait utilisé des données de vendeurs tiers pour lancer des produits concurrents.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Des employés du leader mondial de l'e-commerce ont accédé à des données sur les ventes de produits commercialisés sur sa plate-forme par des vendeurs tiers, avant de lancer des articles concurrents sous des marques d'Amazon. Les faits, exposés par le quotidien américain Wall Street Journal, jeudi 23 avril, contredisent le discours toujours tenu par l'entreprise de Jeff Bezos. L'affaire accrédite certains soupçons des autorités de la concurrence. Amazon affirme, lui, que les pratiques décrites sont contraires à sa politique et annonce une enquête interne.

Le Wall Street Journal affirme avoir interviewé une vingtaine d'employés et ex-salariés du service chargé de lancer des produits pour les marques créées par Amazon et regroupées sous le label Amazon Basics, un catalogue de 243 000 articles.

Source
Categories: Attac Planet

26/30 L'empire d'Amazon se développe partout, même dans la santé

Mon, 30/11/2020 - 09:59

Raison 26/30 : L'empire d'Amazon se développe partout, même dans la santé.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Amazon le e-commerçant, Amazon le commerçant physique (Whole Foods), Amazon le leader mondial du cloud (Amazon Web Services), Amazon le champion du streaming vidéo (Prime Video), du streaming musical (Prime Music), du jeu vidéo (Twitch), de la domotique et des assistants virtuels (Alexa)... et désormais Amazon le pharmacien !

Mardi 17 novembre, le géant de Seattle a ajouté une nouvelle corde à son arc, la vente de médicaments sur ordonnance, avec son service Amazon Pharmacy.

Source :
Categories: Attac Planet

25/30 Amazon minore sa part de marché pour mieux s'imposer

Mon, 30/11/2020 - 09:56

Raison 25/30 : Amazon minore sa part de marché pour mieux s'imposer.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Les dirigeants d'Amazon et nos gouvernants déclarent que la part de marché d'Amazon est relativement réduite et minimisent la place réelle d'Amazon dans le e-commerce français. Cela permet à Frédéric Duval d'affirmer qu'Amazon "n'est pas le grand mêchant qu'on décrit".

Pourtant, l'évaluation de la part de marché d'Amazon annoncée par Kantar et reprise par la FEVAD, est fortement sous-évaluée. En 2020, pendant le confinement et la fermeture imposée par la justice, Fox Intelligence attribuait à Amazon une part de marché sur l'e-commerce non alimentaire oscillant entre 36 et 43%. Une extrapolation des chiffres de Kantar donne une part de marché d'Amazon hors "Alimentaire" de 43,7 %. C'est tout à fait cohérent avec le classement d'Amazon sur ses produits phares : 1er rang du classement dans la catégorie « produits culturels », avec un taux à 59,8% (devant la Fnac et Cultura) et dans la catégorie « produits électroniques et électroménager », avec un taux à 66,5% (devant Cdiscount et la Fnac),...

Sources :
Categories: Attac Planet

24/30 Un ancien directeur de la NSA a rejoint le conseil d'administration d'Amazon

Mon, 30/11/2020 - 09:51

Raison 24/30 : Pour un emploi créé chez Amazon, plusieurs emplois détruits dans le commerce de proximité.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Keith Alexander, l'un des artisans de la surveillance électronique de masse dénoncée par Edward Snowden, est chargé de superviser l'audit du géant américain.

Parmi toutes les nouveautés présentées par Amazon, certaines font sévèrement grincer des dents les défenseurs de la vie privée, et ce n'est pas forcément celles que l'on croit. Certes, la prolifération d'appareils Amazon Echo dans votre salon, sur vos oreilles ou au bout de vos doigts a déjà de quoi faire peur, mais c'est du côté des annonces moins tangibles que l'angoisse se cristallise.

Comme l'a relevé Business Insider, le projet Sidewalk est probablement celui qui inquiète le plus. Encore en phase de test, ce programme a pour but d'établir un réseau maillé à grande échelle qui pourrait permettre à tout un tas d'appareils de communiquer directement entre eux. L'idée est, par exemple, de retrouver un chien perdu qui porterait un traqueur made in Amazon en scannant simplement les appareils sur le réseau.

Sources :
Categories: Attac Planet

23/30 La fortune de Jeff Bezos dépasse 200 milliards de dollars

Mon, 30/11/2020 - 09:48

Raison 23/30 : La fortune de Jeff Bezos dépasse 200 milliards de dollars.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Ce n'est pas la crise pour tout le monde : tandis que la pandémie de Covid-19 a fait exploser la pauvreté dans le monde, Jeff Bezos est devenu en août 2020 la première personne au monde à avoir amassé une patrimoine supérieur à 200 milliards de dollars !

Quant à son ex-épouse MacKenzie Bezos, elle est devenue en septembre 2020 la femme la plus riche du monde, devant Françoise Bettencourt Meyers. Son mérite ? Suite à son divorce avec Jeff Bezos, elle bénéficie désormais d'un quart des parts d'Amazon de son ex-mari, soit 4 % des parts totales de l'entreprise.

Sources :
Categories: Attac Planet

22/30 Amazon profite de la crise et a annoncé un triplement de son bénéfice net au 3e trimestre 2020

Mon, 30/11/2020 - 09:45

Raison 22/30 : Amazon profite de la crise et a annoncé un triplement de son bénéfice net au 3e trimestre 2020.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Ce n'est pas la crise pour tout le monde : Amazon a annoncé un triplement de son bénéfice net, à 6,3 milliards de dollars au troisième trimestre, une envolée de 38 % des recettes tirées de ses articles vendus en ligne, tandis que les ventes des marchands tiers utilisant sa plate-forme ont augmenté de 55 %.

Tout indique que le deuxième confinement a également été très bénéfique à Amazon : Frédéric Duval, le PDG d'Amazon France, a ainsi annoncé le 13 novembre que le chiffre d'affaires d'Amazon en France avait augmenté de 40 à 50% depuis le reconfinement.

Jeudi 25 novembre, nous avons eu la confirmation qu'Amazon était le grand gagnant du reconfinement, avec des ventes en hausse de 67% en novembre !

Sources :
Categories: Attac Planet

21/30 Amazon accélère l'artificialisation des sols

Mon, 30/11/2020 - 09:42

Raison 21/30 : Amazon accélère l'artificialisation des sols.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Parmi les projets de nouveaux entrepôts Amazon en France, certains vont être construits sur des terres agricoles, et accélérer l'artificialisation des sols. C'est le cas notamment du projet de centre de tri à Fournes dans le Gard, dont la construction occasionnerait le bétonnage de 14 hectares de terres agricoles, dans un département pourtant régulièrement touché par des inondations dramatiques... aggravées par l'artificialisation des sols.

Source :
Categories: Attac Planet

20/30 Amazon a massivement (et de plus en plus) recours au transport aérien

Mon, 30/11/2020 - 09:40

Raison 20/30 : Amazon a massivement (et de plus en plus) recours au transport aérien.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Amazon a massivement recours au transport aérien de marchandises, en louant déjà plus de 767 Boeing. Pour assurer le service “Prime” et la livraison en 48 heures sur l'ensemble du territoire des pays où il s'implante, Amazon assume sans complexe de développer sa propre flotte d'avions pour les “Membres Prime qui aiment les livraison ultra-rapides, les prix attractifs et l'important choix disponible chez Amazon”.

Il dispose ainsi de 20 espaces réservés dans les aéroports aux États-Unis et vient d'en ajouter un nouveau en Californie. Le fret aérien de marchandises d'Amazon représente à lui seul des émissions de gaz à effet de serre considérables. Étant donné le développement exponentiel des activités de la multinationale, ce chiffre risque d'augmenter encore alors qu'il est impératif de réduire nos émissions pour maintenir le réchauffement climatique en dessous de la barre de 1,5°.

Source :
Categories: Attac Planet

19/30 Des impacts dévastateurs pour l'environnement et le climat

Mon, 30/11/2020 - 09:38

Raison 19/30 : Des impacts dévastateurs pour l'environnement et le climat.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Le bilan carbone annoncé par Amazon équivaut à 10% des émissions de la France, et l'équivalent de celles de la Bolivie. Néanmoins il est largement sous-évalué. Il ne prend pas en compte les émissions liées à la fabrication des 15 milliards de produits vendus, par exemple.

Pour maintenir le réchauffement climatique à 1,5°C degré à la fin du siècle, éviter les famines, les migrations massives et les guerres provoquées par l'emballement climatique, il faudrait réduire par 10 les mises en marché de produits textiles et environ par 3 celles des produits électroniques.

En passe de devenir le numéro 1 mondial du textile et de l'électronique, la multinationale a donc une responsabilité colossale dans notre modèle de surproduction et de surconsommation.
Le transport des produits qu'elle vend à travers le monde requiert des centaines de millions de trajets de camions, des millions de trajets en bateau et environ 48 000 trajets en avion. Son activité de stockage de données informatiques émettrait l'équivalent des émissions de la Norvège chaque année. Bref, les activités de la multinationale sont totalement incompatibles avec une transition écologique juste.

Source :
Categories: Attac Planet

18/30 Amazon ou l'art du greenwashing

Mon, 30/11/2020 - 09:35

Raison 18/30 : Amazon ou l'art du greenwashing.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Amazon met en avant la commande de 100 000 camions électriques pour réduire ses émissions de CO2. Mais ce chiffre est bien grotesque comparé aux quelques 1,4 million de camionnettes qu'elle utilise à travers le monde, sans parler de l'augmentation du trafic aérien pour proposer des délais de livraison toujours plus courts !

Jeff Bezos multiplie les annonces “pseudo-vertes” pour montrer qu'il se sent concerné par la lutte contre la crise climatique, évitant ainsi de remonter à la racine du problème : un modèle économique climaticide par essence.

Cela lui permet également de se racheter une image. Pour le PDG, se poser en philanthrope du climat est une triple réussite : elle permet de rassurer les marchés, d'adoucir les opposant·es, et de diffuser un récit positif sur les grandes multinationales.

Source :
Categories: Attac Planet

17/30 Amazon est prêt à tout pour convaincre les élus d'accepter la construction de nouveaux entrepôts

Mon, 30/11/2020 - 09:33

Raison 17/30 : Amazon est prêt à tout pour convaincre les élus d'accepter la construction de nouveaux entrepôts.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Amazon est prêt à tout pour convaincre les élus locaux d'accepter un entrepôt sur leur commune, malgré la vive opposition que cela suscite. Ainsi, à Fournes (Gard), les opposants au projet d'immense centre de tri ont découvert que plusieurs élus locaux ou leurs proches ont vendu, pour ce projet, des terrains à un prix très avantageux, ce qui ressemble fort à des conflits d'intérêts. Le parquet a ouvert une enquête.

Par ailleurs, Amazon France a recruté début 2019 Yohann Bénard, 44 ans, maître des requêtes au Conseil d'État, passé par les cabinets de François Fillon et Christine Lagarde, au poste de directeur de la stratégie. En quatre ans de cabinet ministériel, à Matignon d'abord puis Bercy, Yohann Bénard a vu défiler une bonne partie du CAC 40. Ce rapporteur de la section du contentieux, après un détour chez Nokia, va pouvoir doubler ou tripler son humble salaire… Quel meilleur lobbyiste pour contrer l'État ?

Sources :
Categories: Attac Planet

16/30 Amazon ruse pour implanter ses entrepôts

Mon, 30/11/2020 - 09:30

Raison 16/30 : Amazon ruse pour implanter ses entrepôts.

Découvrez l'intégralité des « 30 bonnes raisons de stopper Amazon ». Vous voulez participer à la mobilisation ? Téléchargez les visuels #StopAmazon ou faites un don pour soutenir la campagne.

Une enquête publique complaisante, une étude d'impact environnemental bâclée, une société prête-nom, et un chantage à l'emploi mensonger : voilà la recette utilisée par Amazon pour imposer la construction, dans l'Oise, d'un gigantesque entrepôt qui artificialise des terres agricoles.

Pour la classe politique de la région, « écrire l'histoire », comme le dit Amazon, signifie pouvoir annoncer des créations d'emplois coûte que coûte. C'est ainsi que des nombreux dirigeants locaux, départementaux et régionaux se sont gargarisés des « 1 800 emplois créés » à Senlis — chiffre alors communiqué par Amazon.

En fait, environ 340 emplois ont été créés à Senlis, selon le chiffre livré actuellement par la compagnie. Un chiffre qui ne devrait pas augmenter beaucoup si la firme poursuit son plan global, ici comme partout dans le monde : avancer vers la robotisation quasi totale de ses entrepôts.

Source :
Categories: Attac Planet