Skip navigation

News from Attac France

Syndicate content Attac France
Attac s'engage pour la justice sociale et environnementale et mène des actions contre le pouvoir de la finance et des multinationales. Mouvement d'éducation populaire, l'association produit analyses et expertises, organise des conférences, des réunions publiques, participe à des manifestations… Attac est présente dans une cinquantaine de pays ; Attac France compte près de 10 000 membres et plus de 100 comités locaux.
Updated: 48 min 55 sec ago

Programme et affiche de la mobilisation à Carpentras

Thu, 03/05/2018 - 16:11

Le 7 juin 2018 à Carpentras, se tiendra le troisième procès d'un Faucheur de chaises, celui de Nicole Briend. Cette militante d'Attac est convoquée au Tribunal de Carpentras pour avoir participé à une action citoyenne de réquisition de chaises dans une agence de la banque BNP Paribas, un des acteurs français les plus impliqués dans l'industrie de l'évasion fiscale. Cette action non-violente visait à dénoncer cette fuite d'argent manquant à l'État pour financer la transition écologique et sociale.

Le programme du rassemblement
  • 12h : RDV sur la place de la mairie (place Maurice Charretier) pour partager un repas ; celles et ceux qui seront à Carpentras dès le matin sont invités à nous rejoindre sur la place pour préparer ce repas.
  • 13h15 : nous accompagnerons Nicole, qui est convoquée à 13h30 au tribunal.
  • Puis nous reviendrons sur la place de la mairie où se tiendront des animations musicales, des prises de parole et le suivi du procès.
  • Le rassemblement prendra fin vers 17h.

Vous trouverez ici toutes les informations pratiques et ci-dessous le programme et l'affiche d'appel à la mobilisation.

Categories: Attac Planet

Apple + Trump = 100 milliards de dollars pour les actionnaires

Thu, 03/05/2018 - 10:24

Apple vient d'annoncer le versement de 100 milliards de dollars (83 milliards d'euros) de dividendes à ses actionnaires suite à la publication de son résultat de l'année 2017. La célérité de la marque à la pomme à verser des dividendes contraste fortement avec la lenteur qu'elle met à payer son amende de 13 milliards infligée par la Commission Européenne. On rappelle que la décision remonte à août 2016, et qu'Apple - qui conteste toujours cette amende - doit verser les 13 milliards sur un compte bloqué à la fin du troisième trimestre 2018.

Apple ne s'en cache pas, la baisse de 35% à 21% de son taux d'imposition aux États-Unis a joué dans cette décision. La firme de Cupertino - ou plutôt ses actionnaires - bénéficie pleinement de la généreuse décision de l'administration Trump, qui n'hésite pas à relancer la bataille du moins-disant fiscal. 14 points d'imposition en moins, c'est 14 milliards de dollars sur les 100 qui doivent être versés par Apple. Au moment même aux États-Unis, des dizaines de milliers de personnes manifestent contre les coupes budgétaires dans le secteur de l'école publique, et ce même dans les États réputés les plus conservateurs.

En outre, les bénéfices réalisés par Apple sont pour partie liés à sa politique d'évasion fiscale, comme le rappelle le rapport publié par Attac en novembre dernier, « Apple, le hold-up mondial ». Apple a payé en moyenne 16,7% d'impôt sur ses bénéfices entre 2007 et 2016, soit moins de la moitié du taux d'imposition pratiqué alors dans la plupart des pays. Ces 100 milliards de dollars sont ainsi confisqués par une minorité d'actionnaires alors qu'ils devraient financer les services publics dans les pays où Apple produit et vend ses produits. En France, Apple n'a pas changé ses mécanismes d'optimisation fiscale agressive, et doit, selon nos calculs entre 1 et 2,7 milliards d'euros pour la seule période allant de 2002 à 2016.

Pour lutter efficacement contre l'évasion fiscale, il faut engager une transformation en profondeur de l'imposition des multinationales. Attac défend l'idée d'une taxe globale sur des multinationales qui pourrait être le socle d'une nouvelle donne mondiale, où les paradis fiscaux et la concurrence fiscale n'auraient plus leur place. Également appelée « taxation unitaire », son objectif est de taxer les bénéfices mondiaux des multinationales sur la base d'indicateurs de leur activité réelle dans chaque pays. Elle contribuerait à immuniser durablement le système fiscal contre les transferts artificiels de bénéfices vers les paradis fiscaux.

Pour défendre cette idée et pour accélérer le versement de l'amende de 13 milliards d'Apple, Attac se prépare à repasser à l'action dans les mois qui viennent.

Crédit photo : Brice Le Gall

Categories: Attac Planet

Des citoyen·ne·s solidaires en prison et une milice d'extrême droite qui agit en toute liberté

Thu, 26/04/2018 - 17:15

Le gouvernement franchit un pas supplémentaire dans sa politique migratoire indigne. Après avoir regardé passivement une bande bien organisée d'extrême droite bloquer illégalement une frontière internationale dimanche dernier au Col de l'Echelle, la police du ministre de l'intérieur Collomb a prétendu empêcher le passage au même endroit de migrant·e·s accompagné·e·s de citoyen·ne·s solidaires en provenance d'Italie. Leur but était de protéger les migrant·e·s d'exactions de cette bande d'extrême droite.

Les migrant·e·s ont pu néanmoins passer et être accueilli·e·s par les centres d'accueils solidaires installés à Briançon.

En soirée, alors que la manifestation était dissoute, les forces de l'ordre ont mené plusieurs interpellations en ville et trois personnes, un suisse, une italienne et un jeune homme ayant la double nationalité suisse et belge ont été déférées devant le procureur de Gap et ont fait l'objet d'une comparution immédiate, assistées par deux avocats commis d'office.

La circonstance aggravante de « bande organisée » étant retenue par le procureur, la peine encourue est très lourde (7 à 10 ans), ce qui a justifié la demande au tribunal de les placer sous mandat de dépôt en attendant le procès du 31 mai.

Après délibération, les juges ont prononcé la mise en détention. L'assistance en est restée abasourdie, tout comme les avocats pour qui cela représente un précédent juridique.

Aucune personne ayant participé à une marche solidaire n'avait encore jamais été mise en détention provisoire jusqu'à ce jour.

Alors que l'équipe Macron-Collomb, qui vient de se distinguer par une loi particulièrement répressive contre les migrant·e·s, pratique l'escalade dans sa politique migratoire réactionnaire en laissant faire une milice d'extrême droite, toute personne attachée à l'indépendance de la Justice et au respect des droits humains ne peut être qu'inquiète devant la même dérive répressive suivie par des magistrats du Tribunal de Gap.

Attac France exige la libération immédiate des citoyen·e·s mis en détention et l'abandon des poursuites à leur encontre.

Elle appelle collectifs et citoyen·e·s à s'engager dans le processus des États Généraux des Migrations qui dénonce les emprunts de plus en plus fréquents du gouvernement au discours de l'extrême droite et qui promeut une autre politique migratoire, respectueuse des droits humains.

Attac soutient également la marche de solidarité avec les migrant·e·s qui part de Vintimille le 30 avril pour se rendre à Calais. A ce titre, Raphaël Pradeau, porte-parole d'Attac France, participera au départ de cette marche.

Crédit photo : Jeanne Menjoulet, licence Creative Commons BY 2.0.

Categories: Attac Planet

Informations pratiques procès BNP Paribas Vs Une militante d'Attac à Carpentras

Thu, 26/04/2018 - 15:43

Le 7 juin 2018 à Carpentras, se tiendra le troisième procès d'un Faucheur de chaises, celui de Nicole Briend. Cette militante d'Attac est convoquée au Tribunal de Carpentras pour avoir participé à une action citoyenne de réquisition de chaises dans une agence de la banque BNP Paribas, un des acteurs français les plus impliqués dans l'industrie de l'évasion fiscale. Cette action non-violente visait à dénoncer cette fuite d'argent manquant à l'État pour financer la transition écologique et sociale.

Vous trouverez ci-dessous les informations pratiques pour venir soutenir Nicole Briend à Carpentras 7 juin 2018.

Attention, le 7 juin, il y a grève SNCF. Prenez vos précautions en arrivant dès le 6 juin, nous pouvons vous héberger

Pour venir à Carpentras en voiture Venant du nord d'Avignon ou du sud-sud-est d'Avignon

Autoroute A7, sortie : Avignon-Nord. Après le péage, au rond-point, à droite, suivre Carpentras, par la voie expresse (20 mn en circulation fluide)

Venant de l'ouest d'Avignon

Autoroute A9, sortie : Remoulins. Après le péage, au rond-point à droite suivre Avignon (25mn de route et voie expresse en circulation fluide). A l'entrée d'Avignon, aussitôt après le pont, suivre « Toutes directions » par la rocade sud. Suivre Carpentras, tout droit, au grand carrefour où on laisse la direction vers Aix-Marseille, à droite.

Le stationnement à Carpentras se fait difficilement tout près du centre-ville. Un grand parking gratuit se trouve à la gare, un autre gratuit près des Berges de l'Auzon. Le parking Jean-Jaurès, sous les platanes, gratuit aussi, est souvent surchargé.

Pour venir à Carpentras en train

Attention, le 7 juin, il y a grève SNCF. Prenez vos précautions en arrivant dès le 6 juin, nous pouvons vous héberger

Il y a une gare à Carpentras qu'on rejoint par TER depuis Avignon-TGV et Avignon-Centre.
Quel que soit le point de départ, en prenant son billet, il faut prendre un billet : gare de départ-Carpentras de façon à avoir un TGV ou un autre train avec une correspondance TER la plus proche de votre arrivée à Avignon-TGV ou à Avignon-centre.

  • Venant du nord d'Avignon ou du sud-sud-est d'Avignon, le plus simple est d'arriver à la gare TGV d'Avignon. De là, la navette TER vous amène à Carpentras en 30mn.
  • Venant d'ailleurs, les trains arrivent à la gare d'Avignon-Centre d'où vous récupérez la navette TER vers Carpentras (25 mn).
Transport collectif

Nous vous invitons à organiser des transports en commun avec les membres de votre comité local et personnes de votre région ; et d'exprimer d'éventuels besoins de financement pour des transports en commun en écrivant à carpentras@attac.org.

Plan de Carpentras et des sites principaux de la mobilisation
Hébergement
  • Les hôtels de Carpentras : un choix parmi les plus économiques
    • Le Malaga
      • 37 place Maurice Charretier 84200 Carpentras 04 90 60 57 96 : plein centre ville, 100m du tribunal.
      • Prix : Chambre 1 personne : 49€, chambre 2 personnes : 50€, chambre 3 personnes : 65€, chambre 4 personnes en 2 pièces : 1 lit double et 2 lits jumeaux : 75€
    • Hôtel du Forum Logis de France
      • 24 rue du forum 84200 Carpentras 04 90 60 57 00 : centre ville, à 200m du tribunal.
      • Prix : Chambre 1 personne : 59€, chambre couple : 63€, chambre 2 personnes : 66€
    • Hôtel Univers
      • 110 place Aristide Briand 84200 Carpentras 04 90 63 00 05 : centre ville, 200m du tribunal
      • Prix : Chambre double : 65€ et chambre 2 personnes : 72€
  • Un hébergement militant :
Categories: Attac Planet

Suite aux déclarations du premier ministre : les menaces doivent cesser !

Thu, 26/04/2018 - 15:02

La logique de vengeance et de répression du gouvernement sur la ZAD après l'abandon du projet d'aéroport a été extrêmement brutale avec la destruction d'un grand nombre de maison, fermes, jardins, haies... Elle a fait des centaines de blessé-e-s. Elle a aussi suscité de multiples gestes de soutien et de résistance sur le terrain et partout dans le monde. Le mouvement a souhaité faire un geste de dialogue face à la volonté affichée par le gouvernement de poursuivre l'opération par une éradication totale des lieux de vie subsistants. Nous avons déposé et défendu collectivement la semaine dernière un ensemble dossiers nominatifs concernant les divers projets, lieux de vie, d'activités et parcelles prises en charge par le mouvement. La préfecture a alors semblé faire un pas en avant sur le maintien possible des activités et lieux de vie et sur la perspective d'échanges plus constructifs dans les mois à venir.

Mais ce qu'annonce le gouvernement aujourd'hui n'est pas une trêve réelle. C'est un nouvel ultimatum intenable avec le même chantage à de nouvelles destructions, expulsions, tris. En guise de temps pour continuer à échanger sur le maintien des différents projets présentés, on nous annonce une accélération soudaine et injustifiée du calendrier avec un avancement de plusieurs semaines du comité de pilotage, qui laisse augurer d'un examen abrupt des dossiers avec à la clé de potentiels nouveaux coups de tractopelles. Soulignons que ces délais sont absurdes comparativement au temps accordé habituellement pour tout accompagnement de projet agricole entre autre.

L'avenir de la ZAD n'est toujours pas assuré, il va falloir continuer à se mobiliser pour que ces terres restent communes. Nous appelons toutes celles et ceux pour qui l'expérience de la ZAD représente un espoir à rester extrêmement vigilants dans les semaines à venir. Nous nous opposerons à toute nouvelle opération de destruction et de tri. Nos activités et nos vies ne peuvent être jugés à l'aune de purs critères de rentabilité économiques, selon les normes classiques de l'agriculture productiviste ou celles de l'individualisme libéral. Nous continuerons à défendre une vision collective, écosystèmique et solidaire de ce qui se vit et se construit sur la ZAD.

Dans l'immédiat, le dispositif policier doit être levé et les routes doivent être de nouveau circulantes pour nos voisins et la reprise des travaux paysans.

Photo : Non à l'aéroport Notre-Dame-des-Landes, C.C 2.0

Categories: Attac Planet

67 000 euros pour défendre 67 millions de victimes

Thu, 26/04/2018 - 13:00

Plutôt que de s'attaquer aux cheminot·e·s ou aux retraité·e·s, le gouvernement devrait aller chercher l'argent dans les poches des vrais profiteurs : les évadés fiscaux qui ne paient pas leur juste part d'impôts, les multinationales qui licencient et qui versent toujours plus de dividendes à leurs actionnaires, les spéculateurs qui nous menacent d'une nouvelle crise financière ou les pollueurs qui souillent la planète et empêchent la transition écologique.

Ces profiteurs disposent de milliards d'euros pour se payer des agences de communication, des cabinets d'affaires ou des lobbyistes et semblent parfois intouchables. Mais nous pouvons les faire vaciller en atteignant leur image et en montrant leur vrai visage : la preuve avec la victoire symbolique contre Apple, le tribunal déboutant la marque à la pomme et légitimant les actions d'Attac « dans le cadre d'une campagne d'intérêt général sur le paiement des impôts et l'évasion fiscale » .

« En France, nous sommes 67 millions de victimes de l'évasion fiscale »

Contrairement à d'autres crimes, les victimes de l'évasion fiscale ne sont pas directement incarnées. Nous souhaitons mettre des visages sur ces victimes : toutes les personnes qui subissent les politiques d'austérités et les coupes budgétaires décidées par les gouvernements successifs qui ne vont pas chercher l'argent là où il se trouve. « En France, nous sommes 67 millions de victimes de l'évasion fiscale », c'est le message que nous voulons faire passer dans l'opinion publique.

Vos dons serviront à produire et diffuser le plus largement possible ces portraits et ce message et à mener de nouvelles actions spectaculaires et désobéissantes partout en France afin de montrer au plus grand nombre qui sont les victimes et qui sont les vrais profiteurs. Ils nous serviront également à préparer la mobilisation le 7 juin, pour la relaxe de la « faucheuse de chaises » Nicole Briend devant le tribunal de Carpentras.

Pour Alice, Joyce, Marie-Héloise, Massamba, Robert, Victoria, Youna, et nous toutes et tous...

Vos dons, ce sont nos futures actions !
L'indépendance n'a pas de prix, soutenez Attac.

Pour en savoir plus

Je fais un don ! 67 millions de victimes

Campagne de dons

Avancement de la campagne : 6805 € sur 67000 € !

10.16%
Categories: Attac Planet

67 000 euros pour défendre 67 millions de victimes

Thu, 26/04/2018 - 13:00

Plutôt que de s'attaquer aux cheminot·e·s ou aux retraité·e·s, le gouvernement devrait aller chercher l'argent dans les poches des vrais profiteurs : les évadés fiscaux qui ne paient pas leur juste part d'impôts, les multinationales qui licencient et qui versent toujours plus de dividendes à leurs actionnaires, les spéculateurs qui nous menacent d'une nouvelle crise financière ou les pollueurs qui souillent la planète et empêchent la transition écologique.

Ces profiteurs disposent de milliards d'euros pour se payer des agences de communication, des cabinets d'affaires ou des lobbyistes et semblent parfois intouchables. Mais nous pouvons les faire vaciller en atteignant leur image et en montrant leur vrai visage : la preuve avec la victoire symbolique contre Apple, le tribunal déboutant la marque à la pomme et légitimant les actions d'Attac « dans le cadre d'une campagne d'intérêt général sur le paiement des impôts et l'évasion fiscale » .

« En France, nous sommes 67 millions de victimes de l'évasion fiscale »

Contrairement à d'autres crimes, les victimes de l'évasion fiscale ne sont pas directement incarnées. Nous souhaitons mettre des visages sur ces victimes : toutes les personnes qui subissent les politiques d'austérités et les coupes budgétaires décidées par les gouvernements successifs qui ne vont pas chercher l'argent là où il se trouve. « En France, nous sommes 67 millions de victimes de l'évasion fiscale », c'est le message que nous voulons faire passer dans l'opinion publique.

Vos dons serviront à produire et diffuser le plus largement possible ces portraits et ce message et à mener de nouvelles actions spectaculaires et désobéissantes partout en France afin de montrer au plus grand nombre qui sont les victimes et qui sont les vrais profiteurs. Ils nous serviront également à préparer la mobilisation le 7 juin, pour la relaxe de la « faucheuse de chaises » Nicole Briend devant le tribunal de Carpentras.

Pour Alice, Joyce, Marie-Héloise, Massamba, Robert, Victoria, Youna, et nous toutes et tous...

Vos dons, ce sont nos futures actions !
L'indépendance n'a pas de prix, soutenez Attac.

Pour en savoir plus

Je fais un don ! 67 millions de victimes

Campagne de dons

Avancement de la campagne : 0 € sur 67000 € !

0%
Categories: Attac Planet