Skip navigation

News from Attac France

Syndicate content Attac France
Attac s'engage pour la justice sociale et environnementale et mène des actions contre le pouvoir de la finance et des multinationales. Mouvement d'éducation populaire, l'association produit analyses et expertises, organise des conférences, des réunions publiques, participe à des manifestations… Attac est présente dans une cinquantaine de pays ; Attac France compte près de 10 000 membres et plus de 100 comités locaux.
Updated: 49 min 33 sec ago

Lettre ouverte : les collectivités territoriales ont besoin d'espace démocratique pour protéger les intérêts des citoyens !

Wed, 14/11/2018 - 12:54

L'UE pourrait encore réduire les capacités des villes, et plus largement des collectivités territoriales, de prendre des mesures réellement « progressistes », à travers un accord qui est en cours de négociation dans le cadre de la révision d'une partie de la directive sur les services, dite directive Bolkestein. Les communes devraient en effet informer la Commission européenne de toute nouvelle mesure réglementaire concernant les services trois mois avant la prise de décision. Par cette lettre ouverte, les organisations et communes signataires appellent les institutions européennes et les gouvernements des pays-membres à rejeter cette proposition.

Lettre ouverte aux gouvernements de l'UE

Halte à la Procédure de notification sur les services de l'UE – les villes ont besoin d'espace démocratique pour protéger les intérêts des citoyens !

Nous, représentants de villes européennes, d'organisations de la société civile et de syndicats, voulons exprimer notre profonde inquiétude quant au projet de Procédure de notification sur les services. Avec ce projet, au lieu de simplement informer la Commission européenne a posteriori comme c'est le cas à présent, les nouvelles réglementations et décisions locales devront être notifiées à l'avance à la Commission et seront sujettes à son approbation préalable.

Cela réduirait les possibilités de politiques progressistes, y compris au niveau local. Comme le souligne une résolution de septembre 2018 du conseil municipal d'Amsterdam, la procédure de notification proposée engendrera des délais inutiles et « portera gravement atteinte à l'autonomie des collectivités locales, et constitue donc une menace pour la démocratie locale ». Ce projet créerait des obstacles majeurs pour les politiques municipales progressistes, comme celles qui visent à contenir la hausse du prix des logements.

La procédure proposée est disproportionnée et en contradiction avec le principe de subsidiarité, tout comme avec l'obligation de l'UE, dans le cadre du Traité de Lisbonne, de respecter l'autonomie des administrations régionales et locales. Les villes ont un rôle central à jouer pour faire face aux problèmes sociaux et environnementaux de l'Europe, et pour faire vivre une démocratie basée sur l'engagement actif des citoyens. Le projet de Procédure de notification sur les services restreindrait l'espace démocratique des villes est il est donc complètement inacceptable.

Signataires

  • Municipal and regional party platforms
  • Barcelona en Comú, Catalonia, Spain
  • Catalunya en Comú, Catalonia, Spain
  • Coordinadora de Zaragoza en Común, Spain
  • Ganemos Córdoba, Spain
  • Ganemos Jerez, Spain
  • Grupo Municipal Somos Oviedo/Uvieu, Ayunamento de Oviedo, Asturias, Spain
  • Grupo Municipal València en Comú del Ayuntamiento de València, Spain
  • Irabazi-Ganemos Eibar, Spain
  • Izquierda Unida-Los Verdes de Villaconejos, Madrid, Spain
  • Grup Municipal MÉS per Palma, Balearic Islands, Spain
  • Participa Sevilla, Spain
  • Podemos-Cádiz, Spain
  • Reacciona Talaveruela, Spain
  • Rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes, Grenoble, France
  • Som Gramenet, Catalonia
  • Somos Mieres, Spain
  • Xixón Sí Puede, Spain

Autorités locales (nom du maire - nom de l'autorité locale)

  • Jacques Boutault - Paris 2e arrondissement, France
  • José María González - Alcalde de Cádiz, Spain
  • Damien Carême - Maire de Grande Synthe, France
  • Nathalie Perrin-Gilbert - Lyon 1er arrondissement, France
  • Jacqueline Belhomme - Maire de Malakoff, France
  • Pierre Aschieri - Maire de Mouans-Sartoux, France

Organisations :

  • Action from Ireland (Afri)
  • ACV-CSC, Belgium
  • AITEC, France
  • Alternativa3, Spain
  • Alternativa antimilitarista MOC, Canarias, Spain
  • Ander Europa, Belgium & The Netherlands
  • Asociación Canaria de Economía Alternativa, Spain
  • ASiA- Associació Salut i Agroecologia of the Barcelona, Catalonia
  • L'association Open Atlas, France
  • Attac Austria
  • Attac France
  • Attac Germany
  • Attac Spain
  • Austrian Federal Chamber of Labour
  • Austrian Trade Union Federation
  • Both ENDS, The Netherlands
  • CADTM, Belgium
  • Campaign Against TCI (Trade and Investment Treaties), Catalonia
  • Campaña « No a los tratados de comercio e inversión », Spain
  • Comisiones Obreras (CCOO), Spain
  • Confederación General del Trabajo de España (CGT)
  • Convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics, France
  • Coordination eau Île-de-France, France
  • Confederación Intersindical, Spain
  • Corporate Europe Observatory (CEO)
  • Eau Bien Commun, France
  • Ecologistas en Acción (Spain)
  • Entrepueblos/Entrepobles/Entrepobos/Herriartem Spain
  • European Federation of Public Services Unions (EPSU)
  • EQUO, Spain
  • European Water Movement - Europe
  • EuSAIN (European Sanitation Initiative), Netherlands
  • EYATH Trade Union, Greece
  • Federación Española de Ingeniería Sin Fronteras, Spain
  • Federation of Ecologists in Action of Catalonia
  • Food & Water Europe
  • FSC-CCOO (Comisiones Obreras, Federation of Citizen Services), Spain
  • Global Justice Now, United Kingdom
  • La Taula de l'Aigua de Mollet, Spain
  • Mouvement Ouvrier Chrétien, Belgium
  • Moviment per l'Aigua Pública i Democràtica (MAPiD), Barcelona, Spain
  • Municipal Services Project, Canada
  • ODG - Debt Observatory in Globalisation (Barcelona, Spain)
  • RAP-Red de agua pública (España)
  • Red de Municipios contra la Deuda Ilegítima y los Recortes,Valencia (España)
  • REDESSCAN (Red Canaria en defensa de los Servicios Sociales), Spain
  • SETEM, Spain
  • SOSte to Nero, Greece
  • Taula de l'aigua Terrassa, Spain
  • Transnational Institute (TNI)
  • TROCA- Plataforma por um Comércio Internacional Justo, Spain
  • Unión de Sindicatos de Trabajadores y Trabajadoras en Andalucía, Spain
  • Unite Branch NW389 (Greater Manchester), United Kingdom
  • Unión General de Trabajadores (UGT), Spain
  • WECF France
  • WECF International
  • We Own It, United Kingdom
Categories: Attac Planet

Les comités locaux

Tue, 13/11/2018 - 19:12

Les comités locaux participent aux campagnes d'Attac et contribuent aux luttes, résistances et alternatives locales.

Categories: Attac Planet

L'action citoyenne

Tue, 13/11/2018 - 18:39

Fondée en 1998, Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne) est une association qui milite pour la justice fiscale, sociale et écologique, et conteste le pouvoir pris par la finance sur les peuples et la nature.

Attac est une association indépendante portée par ses adhérent·e·s et ses donateurs·trices (près de 90% de nos ressources proviennent des adhésions et des dons que nous recevons).

Mouvement d'éducation populaire, l'association produit analyses et expertises, organise des conférences, des réunions publiques, participe à des manifestations et des mobilisations au niveau local, national et international.

Attac mène des actions pour favoriser le développement d'alternatives et pour mettre sous contrôle citoyen les banques et multinationales prédatrices.

S'engager avec Attac, c'est rejoindre ses 10 000 membres, sa centaine de comités locaux et avoir la possibilité de contribuer aux milliers d'actions citoyennes menées chaque année partout en France.

Pour recevoir nos infos et participer à nos prochaines campagnes et actions, inscrivez-vous ci-dessous.

Categories: Attac Planet

Rencontre-débat « Pour une marée populaire antiraciste »

Tue, 13/11/2018 - 18:17

Regroupées dans la diversité de leur champ d'intervention, nos organisations – associations, syndicats, organisations de jeunesse, forces politiques – ont été à l'initiative des mobilisations citoyennes « Marée populaire » du 26 mai contre la politique mise en œuvre par le gouvernement, pour l'égalité, la justice sociale et la solidarité.

Ces mobilisations s'inscrivent dans un contexte où l'augmentation de la précarité, la persistance d'un chômage de masse, les difficultés quotidiennes auxquelles est confrontée la grande majorité de la population s'accompagnent du développement de pratiques discriminatoires, de la montée du racisme structurel sous toutes ses formes. La xénophobie gagne de plus en plus tous les espaces sociaux, faisant le miel de la droite dure et de l'extrême droite. L'attitude des gouvernements européens, dont le nôtre, vis-à-vis des migrant·e·s et des travailleurs et travailleuses détaché·e·s participe de ce climat et le renforce.

Le combat pour l'égalité, la justice sociale et la solidarité, qui est au cœur de notre démarche « Marée populaire », exige de prendre la mesure de tous les actes et prises de position qui stigmatisent une partie de la population en raison de sa religion, de sa couleur de peau, de sa culture, de son origine migratoire.

Afin de combattre ces constructions, nous appelons à organiser partout en France des initiatives unitaires et publiques contre le racisme.

En Île-de-France
Mercredi 21 novembre - de 18 h à 22 h
Bourse du travail de Saint Denis - Métro : Porte de Paris / Ligne 13

Quatre ateliers :
  • Quel rapport entre migrations et économie ? Le dumping social au sein de l'UE et au-delà
  • Les raisons des « routes » migratoires
  • Racisme structurel : travail, police, école, logement…
  • La montée des identitaires et des droites extrêmes au niveau européen
Une séance pleinière :
  • La mobilisation autour du Collectif Rosa Parks le 30 novembre et le 1er décembre
  • La journée de mobilisation internationale contre le racisme le 18 décembre
  • Une déclaration conclusive ami de « Marée Populaire"
Signataires :

Alternative et autogestion - Alternative libertaires - APEIS - Attac - Climat social - Collectif des associations citoyennes - CNDF - Collectif la Fête à Macron - Collectif Rosa Parks -la CGT - Coordination nationale des défense des hôpitaux et maternités de proximité - Convergence nationale de défense des services publics - DIDF - DIEM 25 - DAL - Ecologie sociale - EELV - Les Effronté.es - Ensemble ! - Femmes Egalité - Fondation Copernic - France Insoumise - Gauche Démocratique et Sociale - Générations.s - MJCF - Mouvement Ecolo - MNCP - Nouvelle Donne - NPA - PCF - PG - POID - PCOF - PRCF - République et Socialisme - Résistance Sociale - Snesup-FSU - Solidaires - Syndicat des Avocats de France - Syndicat de la Magistrature - UEC - UNEF - UNL

Categories: Attac Planet

Les espaces thématiques

Tue, 13/11/2018 - 16:07

Ces espaces permettent aux adhérent·e·s d'échanger, débattre, élaborer des réflexions collectives et de proposer des initiatives dans le cadre de la vie de l'association.

1. Les espaces de mobilisation et d'expertise

Ces espaces allient campagnes, actions, expertise et publications. Pour participer aux échanges, débats et à l'élaboration des réflexions collectives, vous pouvez demander à être inscrit·e sur la liste de discussion relative à l'un de ces espaces.

Chacun de ces espaces a une équipe d'animation qui se réunit régulièrement et qui élabore et met en œuvre les travaux définis en lien avec le Conseil d'administration. Pour y participer il faut assister aux réunions, prendre sa part des tâches à réaliser, être à l'aise sur les outils informatiques et aimer le travail collectif.

Banques et finance

C'est l'espace de travail et d'échanges sur les questions liées à la finance et l'évasion fiscale. Il vise à décrypter les mécanismes de la finance, ses dégâts et à porter des alternatives pour la désarmer. C'est par exemple cet espace qui a piloté la campagne « Apple paye tes impôts » ou la participation d'Attac à la campagne des Faucheurs de chaises.
Contact : finance-banque-contact@attac.org

Enjeux et mobilisations internationales

Cet espace suit les actions et rencontres des mouvements sociaux aux plans européen et international. Ses membres favorisent et coordonnent la participation d'Attac aux réunions des Forums sociaux, lors des sommets alternatifs aux G7/G20, etc. Ils entretiennent un réseau de contacts dans les différents pays où des groupes Attac (réseau Globattac) ou d'autres partenaires sont présents. En Europe, le European Attac Network (EAN) (réseau des Attac d'Europe), se réunit régulièrement et entreprend des actions et campagnes communes.
Contact : international-contact@attac.org

Ecologie et société

Cet espace de travail s'est donné pour ambition de porter un autre regard sur le monde, en mettant en lien les problématiques environnementales avec les questions sociales et démocratiques, et en redonnant à la nature toute son existence. Cet espace suit les mobilisations pour la justice climatique et la préservation de la biodiversité, contre l'extractivisme, les grands projets inutiles, et l'accaparement des terres. Il produit des analyses et promeut le développement de projets alternatifs de transition socio-écologique à l'échelle locale.
Contact : ecosoc-contact@attac.org

Libre-échange

Cet espace a pour cible une des pièces maîtresse du néolibéralisme : les accords de libre-échange. Il s'agit de s'opposer aux accords de libre-échange que l'Union européenne multiplie, notamment sous l'influence des multinationales et de leurs lobbys.
Contact : libre-echange-contact@attac.org

Travail, santé et protection sociale

Cet espace travaille sur les retombées sociales du capitalisme financier. Il forme et informe sur les politiques de régression sociale et organise l'implication d'Attac dans les mobilisations sociales.
Contact : tsps-contact@attac.org

2. Les espaces d'échanges et d'initiatives

Ces espaces permettent à des adhérent·e·s d'échanger, débattre, élaborer des réflexions collectives et éventuellement de proposer des initiatives dans le cadre de la vie de l'association. La liste ci-dessous n'est pas exhaustive, d'autres espaces thématiques ont existé et d'autres pourraient se créer à l'avenir en fonction des problématiques à traiter et des attentes formulées par les adhérent·e·s.

Alternatives

Cet espace aborde les initiatives portées par les citoyen·ne·s qui visent à transformer le système concrètement et dès aujourd'hui en changeant d'imaginaire et de pratiques : la recherche d'une alimentation, d'une agriculture, de ressources énergétiques, de modes de transports différents mais aussi une conception plus solidaire de l'économie, une volonté de rénovation de la démocratie, une autre vision de l'éducation et de la santé,...
Contact : alternatives-contact@attac.org

Démocratie

Cet espace s'est donné pour ambition de renouveler la réflexion sur la démocratie en abordant des concepts tels que la souveraineté, l'émancipation, la représentation, la démocratie directe, la citoyenneté... Contact : democratie-contact@attac.org

Genre

Cet espace travaille sur des thématiques transversales aux thèmes de l'association, en y intégrant la dimension de genre. Il suit aussi les mobilisations impulsées par les mouvements féministes (ex. sur l'avortement, la prostitution, les violences…).
Contact : genre-contact@attac.org

Migrations

Cet espace soutient un vrai projet de société alternative, qui respecte les droits humains fondamentaux des migrants et les intègre comme un atout économique, social, culturel et environnemental pour tous les peuples. Car la société altermondialiste de demain ne se fera pas sans les migrations, mais avec elles.
Contact : migrations-contact@attac.org

Categories: Attac Planet

Les Espaces Thématiques Nationaux

Tue, 13/11/2018 - 16:07

Les adhérent·e·s ont la possibilité de s'investir dans les espaces thématiques nationaux d'Attac. Ces espaces permettent à des adhérent·e·s d'échanger, débattre, élaborer des réflexions collectives et de proposer des initiatives dans le cadre de la vie de l'association.

Pour commencer vous pouvez demander à être inscrit·e à la liste d'échanges et d'information afin de suivre les travaux de l'espace. Ensuite, vous aurez la possibilité d'assister aux réunions et séances de travail (participation sur place ou à distance par téléphone ou Internet). Si vous le souhaitez, vous pourrez vous impliquer plus concrètement dans le vie de l'espace en contribuant aux débats, au suivi de l'actualité, à l'organisation des temps forts ou à l'animation du travail.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter leurs animateurs·trices (adresse de contact) en précisant ce qui vous intéresse particulièrement et ils et elles pourront en discuter avec vous.

1. Les espaces de mobilisation et d'expertise

Ces espaces allient campagnes, actions, expertise et publications.
Pour participer aux échanges, débats et à l'élaboration des réflexions collectives, vous pouvez demander à être inscrit·e sur la liste de discussion relative à l'un de ces espaces.
Chacun de ces espaces a une équipe d'animation qui se réunit régulièrement et qui élabore et met en œuvre les travaux définis en lien avec le Conseil d'administration. Pour y participer il faut assister aux réunions, prendre sa part des tâches à réaliser, être à l'aise sur les outils informatiques et aimer le travail collectif.

Banques et finance

C'est l'espace de travail et d'échanges sur les questions liées à la finance et l'évasion fiscale. Il vise à décrypter les mécanismes de la finance, ses dégâts et à porter des alternatives pour la désarmer. C'est par exemple cet espace qui a piloté la campagne « Apple paye tes impôts » ou la participation d'Attac à la campagne des Faucheurs de chaises.
Contact : finance-banque-contact@attac.org

Enjeux et mobilisations internationales

Cet espace suit les actions et rencontres des mouvements sociaux aux plans européen et international. Ses membres favorisent et coordonnent la participation d'Attac aux réunions des Forums sociaux, lors des sommets alternatifs aux G7/G20, etc. Ils entretiennent un réseau de contacts dans les différents pays où des groupes Attac (réseau Globattac) ou d'autres partenaires sont présents. En Europe, le European Attac Network (EAN) (réseau des Attac d'Europe), se réunit régulièrement et entreprend des actions et campagnes communes.
Contact : international-contact@attac.org

Ecologie et société

Cet espace de travail s'est donné pour ambition de porter un autre regard sur le monde, en mettant en lien les problématiques environnementales avec les questions sociales et démocratiques, et en redonnant à la nature toute son existence. Cet espace suit les mobilisations pour la justice climatique et la préservation de la biodiversité, contre l'extractivisme, les grands projets inutiles, et l'accaparement des terres. Il produit des analyses et promeut le développement de projets alternatifs de transition socio-écologique à l'échelle locale.
Contact : ecosoc-contact@attac.org

Libre-échange

Cet espace a pour cible une des pièces maîtresse du néolibéralisme : les accords de libre-échange. Il s'agit de s'opposer aux accords de libre-échange que l'Union européenne multiplie, notamment sous l'influence des multinationales et de leurs lobbys.
Contact : ttip-contact@attac.org

Travail, santé et protection sociale

Cet espace travaille sur les retombées sociales du capitalisme financier. Il forme et informe sur les politiques de régression sociale et organise l'implication d'Attac dans les mobilisations sociales.
Contact : tsps-contact@attac.org

2. Les espaces d'échanges et d'initiatives

Ces espaces permettent à des adhérent·e·s d'échanger, débattre, élaborer des réflexions collectives et éventuellement de proposer des initiatives dans le cadre de la vie de l'association. La liste ci-dessous n'est pas exhaustive, d'autres espaces thématiques ont existé et d'autres pourraient se créer à l'avenir en fonction des problématiques à traiter et des attentes formulées par les adhérent·e·s.

Alternatives

Cet espace aborde les initiatives portées par les citoyen·ne·s qui visent à transformer le système concrètement et dès aujourd'hui en changeant d'imaginaire et de pratiques : la recherche d'une alimentation, d'une agriculture, de ressources énergétiques, de modes de transports différents mais aussi une conception plus solidaire de l'économie, une volonté de rénovation de la démocratie, une autre vision de l'éducation et de la santé,...
Contact : alternatives-contact@attac.org

Démocratie

Cet espace s'est donné pour ambition de renouveler la réflexion sur la démocratie en abordant des concepts tels que la souveraineté, l'émancipation, la représentation, la démocratie directe, la citoyenneté... Contact : democratie-contact@attac.org
Genre
Cet espace travaille sur des thématiques transversales aux thèmes de l'association, en y intégrant la dimension de genre. Il suit aussi les mobilisations impulsées par les mouvements féministes (ex. sur l'avortement, la prostitution, les violences…).
Contact : genre-contact@attac.org

Migrations

Cet espace soutient un vrai projet de société alternative, qui respecte les droits humains fondamentaux des migrants et les intègre comme un atout économique, social, culturel et environnemental pour tous les peuples. Car la société altermondialiste de demain ne se fera pas sans les migrations, mais avec elles.
Contact : migrations-contact@attac.org

Categories: Attac Planet

A propos du 17 novembre : « La hausse des prix des carburants est injuste et inefficace en l'absence d'une véritable transition écologique et sociale »

Tue, 13/11/2018 - 14:59

Attac considère que l'urgence climatique implique une politique radicale pour assurer la transition écologique et réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de respecter les objectifs de l'accord de Paris sur le climat. Elle considère aussi que l'accroissement sans fin des inégalités sociales impose une politique volontariste pour l'égalité.
Mais le président Macron ne fait ni l'une, ni l'autre.

La politique fiscale d'Emmanuel Macron a renforcé les inégalités au profit des riches et des grandes entreprises tandis que l'évasion fiscale reste impunie. La question du pouvoir d'achat devient cruciale pour nombre de personnes dans notre pays : salarié·e·s, chômeurs et chômeuses, précaires, retraité·e·s.
Ces inégalités et le sentiment d'injustice fiscale sont encore aggravés par les hausses des prix des carburants. Le poids des dépenses énergétiques représente 14,9 % du revenu des ménages les plus pauvres, et seulement 5,9% pour les plus riches qui sont pourtant les plus gros pollueurs [1]. Pour les riches, les hausses de prix sont indolores. Du fait de la ségrégation sociale dans les territoires, beaucoup de personnes modestes n'ont pas d'autres alternatives qu'utiliser un véhicule et/ou une chaudière au fioul et sont fortement touchées par la hausse des prix des carburants.

La taxe sur les carburants du gouvernement est présentée comme une réponse aux enjeux du réchauffement climatique. Mais elle va surtout servir à boucher les trous du budget : en 2019, sur les 37 milliards prévus de taxe sur les produits énergétiques, seuls 7,2 milliards seront affectés à la transition écologique.

Une transition écologique et sociale, appuyée sur plus de justice fiscale

Face aux immenses enjeux environnementaux et de santé, la fiscalité peut être un outil pour financer la transition écologique à condition qu'elle ne soit pas inégalitaire. Utiliser la fiscalité pour inciter une société entière à réduire sa consommation d'énergies fossiles n'a de sens que si dans le même mouvement des compensations sociales redistributrices le permettent. Il faut également désinvestir dans les énergies fossiles et investir massivement dans les alternatives : dans les transports en commun pour les rendre plus denses et pas seulement dans les métropoles, moins chers et plus propres, développement des pistes cyclables, arrêt de l'étalement urbain qui aggrave les problèmes de transport et l'artificialisation des terres, relocalisation des activités économiques, des services publics et des commerces de proximité, développement d'une politique ambitieuse pour des logements accessibles et bien isolés, réorientation de l'appareil productif, pour répondre aux besoins sociaux utiles et durables pour la majorité de la population.

Le président Macron, devenu le champion du slogan plus que le champion du climat, mène une politique contraire à ces objectifs : approfondissement de la globalisation économique et financière qui n'est pas climato-compatible (CETA, JEFTA, etc), réduction des dépenses publiques et donc des possibilités d'investissement en faveur de la transition écologique et sociale, fermeture des lignes de desserte locale et poursuite du déclin du fret ferroviaire, fermeture des services publics de proximité, refus de supprimer les niches fiscales sur les énergies fossiles, nouvelles autorisations de forage pour Total en Guyane et poursuite de la construction d'autoroutes...

Une véritable politique de lutte contre le réchauffement climatique ne peut se faire en aggravant les inégalités mais doit être, au contraire, l'occasion de réduire celles-ci pour aller vers une transition écologique et sociale, appuyée sur plus de justice fiscale.

Attac France est disponible, avec les associations et syndicats qui partagent ces convictions, pour prendre toutes les initiatives qui permettront d'avancer vers la satisfaction de ces revendications et un changement radical de politique sociale et écologique.

[1] Données de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), 2010 - Pour les carburants, ces chiffres sont respectivement de 4,6 % et 2,4 %.

Categories: Attac Planet

La hausse des prix des carburants est injuste et inefficace en l'absence d'une véritable transition écologique et sociale

Tue, 13/11/2018 - 14:59

Attac considère que l'urgence climatique implique une politique radicale pour assurer la transition écologique et réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de respecter les objectifs de l'accord de Paris sur le climat. Elle considère aussi que l'accroissement sans fin des inégalités sociales impose une politique volontariste pour l'égalité.
Mais le président Macron ne fait ni l'une, ni l'autre.

La politique fiscale d'Emmanuel Macron a renforcé les inégalités au profit des riches et des grandes entreprises tandis que l'évasion fiscale reste impunie. La question du pouvoir d'achat devient cruciale pour nombre de personnes dans notre pays : salarié·e·s, chômeurs et chômeuses, précaires, retraité·e·s.
Ces inégalités et le sentiment d'injustice fiscale sont encore aggravés par les hausses des prix des carburants. Le poids des dépenses énergétiques représente 14,9 % du revenu des ménages les plus pauvres, et seulement 5,9% pour les plus riches qui sont pourtant les plus gros pollueurs [1]. Pour les riches, les hausses de prix sont indolores. Du fait de la ségrégation sociale dans les territoires, beaucoup de personnes modestes n'ont pas d'autres alternatives qu'utiliser un véhicule et/ou une chaudière au fioul et sont fortement touchées par la hausse des prix des carburants.

La taxe sur les carburants du gouvernement est présentée comme une réponse aux enjeux du réchauffement climatique. Mais elle va surtout servir à boucher les trous du budget : en 2019, sur les 37 milliards prévus de taxe sur les produits énergétiques, seuls 7,2 milliards seront affectés à la transition écologique.

Une transition écologique et sociale, appuyée sur plus de justice fiscale

Face aux immenses enjeux environnementaux et de santé, la fiscalité peut être un outil pour financer la transition écologique à condition qu'elle ne soit pas inégalitaire. Utiliser la fiscalité pour inciter une société entière à réduire sa consommation d'énergies fossiles n'a de sens que si dans le même mouvement des compensations sociales redistributrices le permettent. Il faut également désinvestir dans les énergies fossiles et investir massivement dans les alternatives : dans les transports en commun pour les rendre plus denses et pas seulement dans les métropoles, moins chers et plus propres, développement des pistes cyclables, arrêt de l'étalement urbain qui aggrave les problèmes de transport et l'artificialisation des terres, relocalisation des activités économiques, des services publics et des commerces de proximité, développement d'une politique ambitieuse pour des logements accessibles et bien isolés, réorientation de l'appareil productif, pour répondre aux besoins sociaux utiles et durables pour la majorité de la population.

Le président Macron, devenu le champion du slogan plus que le champion du climat, mène une politique contraire à ces objectifs : approfondissement de la globalisation économique et financière qui n'est pas climato-compatible (CETA, JEFTA, etc), réduction des dépenses publiques et donc des possibilités d'investissement en faveur de la transition écologique et sociale, fermeture des lignes de desserte locale et poursuite du déclin du fret ferroviaire, fermeture des services publics de proximité, refus de supprimer les niches fiscales sur les énergies fossiles, nouvelles autorisations de forage pour Total en Guyane et poursuite de la construction d'autoroutes...

Une véritable politique de lutte contre le réchauffement climatique ne peut se faire en aggravant les inégalités mais doit être, au contraire, l'occasion de réduire celles-ci pour aller vers une transition écologique et sociale, appuyée sur plus de justice fiscale.

Attac France est disponible, avec les associations et syndicats qui partagent ces convictions, pour prendre toutes les initiatives qui permettront d'avancer vers la satisfaction de ces revendications et un changement radical de politique sociale et écologique.

[1] Données de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), 2010 - Pour les carburants, ces chiffres sont respectivement de 4,6 % et 2,4 %.

Categories: Attac Planet

Le collège des fondateurs

Tue, 13/11/2018 - 13:25

Le Collège des fondateurs réuni des personnes morales et des personnalités qui ont créé ou rejoint l'association. Il contribue au lien indispensable entre Attac, le mouvement syndical, le mouvement associatif et des médias. Il permet aussi des échanges fructueux entre ces divers mouvements.

Le Collège des fondateurs réuni des personnes morales et des personnalités qui ont créé ou rejoint l'association. Il contribue au lien indispensable entre Attac, le mouvement syndical, le mouvement associatif et des médias. Il permet aussi des échanges fructueux entre ces divers mouvements.

Personnes physiques
  • José Bové
  • Manu Chao
  • Jacques Cossart
  • René Dumont †
  • Viviane Forrester †
  • Susan George
  • Gisèle Halimi
  • Bernard Langlois
  • Daniel Mermet
  • Daniel Monteux
  • Jacques Nikonoff
  • René Passet
  • Ignacio Ramonet
  • Jacques Robin †
  • Pierre Tartakowsky.
Personnes morales
  • AC ! (Agir ensemble contre le chômage) ;
  • Agir ici ;
  • AITEC (Association internationale de techniciens, experts et chercheurs) ;
  • Alternatives économiques ;
  • Les Amis de la Terre ;
  • APEIS (Association pour l'emploi l'information et la solidarité) ;
  • Artisans du Monde ;
  • Association Gunter Holzmann ;
  • CADAC (Coordination des associations pour le droit à l'avortement et à la contraception) ;
  • CEDETIM (5) ;
  • Charlie Hebdo ;
  • Confédération générale des SCOP ;
  • Confédération paysanne ;
  • CRID (Centre d'études et d'initiatives de solidarité internationale) ;
  • DAL (Droit au Logement) ;
  • ESCOOP (Economies solidaires et coopératives) ;
  • Fédération des finances CGT ;
  • FGTE-CFDT ;
  • FFMJC (Fédération Française des Maisons de Jeunes et de la Culture) ;
  • FSU (Fédération syndicale unitaire) ;
  • Golias ;
  • Le Monde diplomatique ;
  • MNCP (Mouvement national des chômeurs et précaires) ;
  • MODEF (Mouvement de défense des exploitants familiaux) ;
  • MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) ;
  • Les Pénélopes ;
  • Politique (Revue européenne) ;
  • Politis ;
  • Raisons d'agir ;
  • Réseaux services publics européens ;
  • SNES (Syndicat national de l'enseignement secondaire) ;
  • SNESup (Syndicat national de l'enseignement supérieur) ;
  • SNPTAS Equipement CGT ;
  • SNUIPP (Syndicat national unifié des instituteurs et professeurs des écoles) ;
  • Solidaires finances publiques ;
  • SUD-PTT (Solidaires unitaires démocratiques PTT) ;
  • Survie ;
  • Syndicat de la magistrature ;
  • Syndicat de la Médecine Générale ;
  • Témoignage chrétien ;
  • Transversales ;
  • UFAL (Union des Familles Laïques) ;
  • UGICT-CGT (Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens CGT) ;
  • UNEF (Union nationale des étudiants de France) ;
  • Union syndicale Solidaires
Président-e-s d'honneur
  • Bernard Cassen
  • Susan George
  • Ignacio Ramonet
Categories: Attac Planet

Attac Campus

Tue, 13/11/2018 - 13:20

Attac Campus réunit les jeunes membres d'Attac (étudiant·e·s ou non) qui souhaitent faire connaître les idées portées par l'association (les conséquences de la globalisation financière ou des traités de libre-échange, l'écologie, les migrations...) à travers des actions d'éducation populaire (café-débats, discussions, projections, conférences...) et de désobéissance civile.

Attac Campus réunit les jeunes membres d'Attac (étudiant·e·s ou non) qui souhaitent faire connaître les idées portées par l'association (les conséquences de la globalisation financière ou des traités de libre-échange, l'écologie, les migrations...) à travers des actions d'éducation populaire (café-débats, discussions, projections, conférences...) et de désobéissance civile.

Attac Campus se mobilise dans différentes villes de France en lien avec une coordination nationale. Pour nous permettre de nous rencontrer, un ou deux week-end de rencontres nationales par an sont organisés. Si vous souhaitez être ajouté·e à la liste nationale, rejoindre un groupe Attac campus existant (à Paris, Bordeaux, Marseille ou Lyon), être mis·e en contact avec d'autres jeunes membres d'Attac de votre ville pour former un groupe, ou pour toute demande de renseignements à propos d'Attac Campus, n'hésitez pas à nous contacter.

Contact : contact-attac-campus@attac.org

Categories: Attac Planet

Le Conseil Scientifique

Tue, 13/11/2018 - 12:58

Le conseil scientifique d'Attac (CS) est un collectif de militants d'Attac issus du monde académique et de la recherche, et du mouvement social (associatif, syndical).

Le conseil scientifique d'Attac (CS) est un collectif de militants d'Attac issus du monde académique et de la recherche, et du mouvement social (associatif, syndical).

Il comprend une centaine de membres ayant des expériences variées, et des compétences diverses, en économie, sociologie, gestion, philosophie, droit, biologie... Les trois missions principales du CS sont la réflexion collective, l'expertise et la participation aux missions d'éducation populaire d'Attac.

Le CS définit d'une manière indépendante son programme de travail. Il cherche à répondre aux questions qui émergent de la société et à d'élaborer des analyses et des propositions sur des thèmes très variés allant de la finance, aux questions sociales, écologiques, …

Le CS et ses groupes de travail, souvent ouverts à des militants extérieurs appartenant au mouvement social, produisent des documents de natures diverses : livres, brochures, 4 pages, … Ces documents sont discutés au sein du CS, en réunions plénières, puis transmis pour avis au conseil d'administration. Le CS est une spécificité d'Attac. De ce point de vue, son existence a une signification politique : lutter contre l'idéologie dominante néolibérale, et élaborer des conceptions alternatives de la société et de la mondialisation, avec des fondements rigoureux, tout en étant fondés sur des choix politiques en rupture avec ceux imposés par les élites politiques et financières.

Categories: Attac Planet

CA, bureau et porte-parole

Tue, 13/11/2018 - 12:44

L'association est dirigée par un Conseil d'administration de 35 membres (21 représentant·e·s des adhérent·e·s direct·e·s et 14 représentant·e·s des Fondateurs). Le Bureau rassemble les élus qui s'occupent du suivi du fonctionnement quotidien de l'association en appui avec l'équipe du siège, dans le cadre des orientations fixées par le Conseil d'administration et l'Assemblée générale.

Le Conseil d'administration :

Membres actifs

  1. Anne-Marie Alary
  2. Laurence Boubet
  3. Martine Boudet
  4. Vincent Bruyère
  5. Françoise Clément
  6. Annick Coupé
  7. Vincent Guerpillon
  8. Florence Lauzier
  9. Frédéric Lemaire
  10. Huayra Llanque
  11. Isabelle Michaud
  12. Rozenn Perrot
  13. Alice Picard
  14. Dominique Plihon
  15. Christine Poilly
  16. Raphael Pradeau
  17. Daniel Rome
  18. Gilles Sabatier
  19. Aurélie Trouvé
  20. Flavia Verri

Membres issus du collège des fondateurs

  1. AC ! ; (Alain Coudert, Carl Pivet)
  2. AITEC ; (Hélène Cabioc'h)
  3. Artisans du Monde (Anne Peissik-Lemery) ;
  4. Confédération paysanne (Cécile Harroué) ;
  5. CRID (Bernard Salamand) ;
  6. DAL ;
  7. MRAP (Augustin Grosdoy) ;
  8. SNES (Daniel Rallet) ;
  9. Snesup (Julien Rivoire)
  10. Sud Ptt (Nicolas Galepides)
  11. Syndicat de la Magistrature
  12. Union syndicale Solidaires (Didier Aubé).
Le Bureau

Le Bureau est chargé de la gestion des affaires de l'association, dans le cadre des orientations fixées par le Conseil d'administration et l'Assemblée générale.

  • Françoise Clément
  • Annick Coupé
  • Vincent Guerpillon
  • Frédéric Lemaire
  • Huayra Llanque
  • Dominique Plihon
  • Raphaël Pradeau
  • Gilles Sabatier
  • Daniel Rallet (SNES)/Julien Rivoire (Snesup)
  • Aurélie Trouvé
  • Didier Aubé (Union Syndicale Solidaires)
  • Flavia Verri
Les porte-parole

Désireux de faire d'Attac un « laboratoire de la démocratie » selon les termes du rapport d'orientation voté par les adhérent·e·s, le Conseil d'administration du 9 mars 2013 a décidé de ne plus utiliser le terme de « président », associé à une culture politique délégataire.

  • Dominique Plihon
  • Aurélie Trouvé
  • Raphaël Pradeau
Categories: Attac Planet

Adhérez à Attac

Tue, 13/11/2018 - 12:31

Adhérer ou faire un don à Attac, c'est nous permettre d'agir en toute indépendance et nous aider à traquer sans relâche les banques et les multinationales prédatrices.

Passer à l'Attac c'est aussi la possibilité de rejoindre l'un des cent groupes locaux qui agissent partout en France, de se former et de participer à des débats, des campagnes et des actions symboliques ou désobéissantes.


Vous pouvez payer par carte bancaire, par chèque ou par virement bancaire.

Adhérer ou réadhérer à Attac pour 2018

Campagne d&#8217adhésion

JPEG - 4.9 ko

Vous voulez vous mobiliser dans votre ville, quartier, village ? Contactez le comité local d'Attac le plus proche de chez vous.

Pour adhérer par courrier
Categories: Attac Planet

Agir avec Attac

Tue, 13/11/2018 - 12:22

Fondée en 1998, Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne) est une association qui milite pour la justice sociale et environnementale, et conteste le pouvoir pris par la finance sur les peuples et la nature. Attac est une association indépendante portée par ses adhérent.e.s et ses donateurs.trices (plus de 90% de nos ressources proviennent des adhésions et des dons que nous recevons).

Attac mène des actions pour favoriser le développement d'alternatives et pour mettre sous contrôle citoyen les banques et multinationales prédatrices. Mouvement d'éducation populaire, l'association produit analyses et expertises, organise des conférences, des réunions publiques, participe à des manifestations et des mobilisations collectives au niveau local, national et international.

S'engager avec Attac, c'est rejoindre ses 10 000 membres, sa centaine de groupes locaux et avoir la possibilité de contribuer aux milliers d'actions citoyennes menées chaque année partout en France.

Alors n'attendez plus, passez à l'Attac

Categories: Attac Planet

Attac refait la décoration de l'Apple store des Champs-Elysées

Mon, 12/11/2018 - 08:12

Arrivés à 6h du matin devant le futur Apple store des Champs-Elysées, une vingtaine de militant·e·s d'Attac ont refait la décoration de la façade en détournant les publicités de la marque à la pomme, ce lundi 12 novembre.

On pouvait notamment y lire : "Y a pas photo, Apple doit payer ses impôts en France", "Apple ne ménage pas ses efforts pour planquer ses profits dans les paradis fiscaux", "ici, on fraude le fisc avec succès !", "tu penses qu'Apple devrait quitter les paradis fiscaux ?" ou encore de compléter la publicité d'Apple "ouvert à vos idées les plus folles" en ajoutant le message "comme payer ses impôts ? #ApplePayeTesImpots".

Découvrez les vidéos de CL Press et France Info ci-dessous :

Action coup de poing de 15 militants d'@attac_fr ce matin au futur AppleStore des Champs Elysées à Paris pour « dénoncer l'évasion fiscale opérée par la marque à la pomme » pic.twitter.com/cBu4unrqM5

— Matthieu Mondoloni (@M_Mondoloni) 12 novembre 2018

Reportage radio de France info :
MP3 - 1.6 Mo

Categories: Attac Planet

Revue de presse : Attac dénonce le salon de l'évasion fiscale à Cannes

Sun, 11/11/2018 - 22:40

Alors qu'était organisé le « salon international de l'émigration et de la propriété de luxe » à Cannes ce samedi 10 novembre, sur la Croisette et devant l'hôtel Martinez, Attac a voulu mettre un coup de projecteur sur ce salon, qui s'adresse aux millionnaires souhaitant échapper à l'impôt. De nombreux paradis fiscaux, comme Monaco, Malte ou Chypre, y étaient présents pour inciter les ultra-riches à émigrer dans des pays à la fiscalité avantageuse. Retrouvez ci-dessous la revue de presse de cette mobilisation.

Sur l'organisation de ce salon : A propos de l'action d'Attac pour dénoncer la tenue de ce salon :
  • Le JT de France 3 PACA du 10 novembre 2018
Categories: Attac Planet

Images de la mobilisation : Attac dénonce le salon de l'évasion fiscale à Cannes

Sun, 11/11/2018 - 22:26

Samedi 10 novembre, une trentaine de militant·e·s d'Attac s'est réunie devant l'hôtel Martinez, à Cannes, qui recevait la deuxième édition du « salon international de l'émigration et de la propriété de luxe ».

Categories: Attac Planet

A Cannes, Attac dénonce la tenue d'un salon de l'évasion fiscale

Sat, 10/11/2018 - 10:49

Ce samedi 10 novembre, 30 militant·e·s d'Attac ont manifesté à Cannes pour dénoncer la tenue du « Salon international de l'émigration et de l'immobilier de luxe », qui met en vedette la pratique des visas dorés, nouvel outil pour favoriser l'évitement fiscal.

Sur la Croisette et devant l'hôtel Martinez, Attac a voulu mettre un coup de projecteur sur ce salon, qui s'adresse aux millionnaires souhaitant échapper à l'impôt. De nombreux paradis fiscaux, comme Moncao, Malte ou Chypre, y sont présents pour inciter les ultra-riches à émigrer dans des pays à la fiscalité avantageuse.

Selon les informations rapportées par le journal l'Humanité, qui a révélé la tenue de ce salon [1], « l'idée est de proposer aux nouveaux riches des pays émergents un ensemble de services, alliant exil fiscal, investissements immobiliers de luxe, et passeports permettant l'accès, sans visas, à la majorité des pays de la planète ». Par exemple, pour 650 000 dollars, il est possible d'acquérir un passeport d'Antigua et Barbuda, ce qui donne ensuite accès sans visa à 135 pays, dont ceux de l'espace Schengen.

Ces visas dorés, en plus de permettre l'évasion fiscale en établissant sa nationalité dans un paradis fiscal, sont aussi utilisés pour blanchir des activités illégales et permettre à des criminels ou à des politiciens corrompus d'échapper à la justice de leur pays.

Ce salon révèle aussi toute l'hypocrisie d'États qui refusent d'accueillir des réfugié·e·s, mais mettent en place des mesures destinées à attirer les nouveaux riches : ainsi, Malte, qui rechigne à accueillir l'Aquarius sur ses côtes, est présente à ce salon et propose aux nouveaux riches d'accéder à la nationalité maltaise contre environ 1 million d'euros, en promettant en échange un taux d'imposition de 0% pour les activités réalisées à l'étranger.

Selon Raphael Pradeau, porte-parole d'Attac France, « Un an après le scandale des Paradise papers, la tenue de ce salon est choquante : comment peut-on inciter les plus riches à échapper à la fiscalité alors que le reste de la population paye ses impôts ? Quelle provocation d'organiser dans un hôtel de luxe une sorte de speed dating de l'évasion fiscale, où les paradis fiscaux viennent vanter aux ultra-riches leurs solutions pour éviter l'impôt ! »

La tenue de ce salon est d'autant plus indécente que, dans le même temps, rien n'est fait pour mettre fin à l'évasion fiscale. Malgré la multiplication des scandales (Paradise Papers, Panama Papers, LuxLeaks, CumEx Files...), la réponse des pouvoirs publics est très insuffisante : le gouvernement français comme l'Union européenne n'ont aucune volonté de mettre fin à l'évasion fiscale des ultra-riches et des multinationales. Ils se contentent de faire semblant de lutter contre l'évasion fiscale, par exemple en instaurant une liste noire qui ne comprend aucun paradis fiscal notoire. Pire, le gouvernement français vient même de reculer en supprimant l'Exit tax, l'une des rares dispositions destinées à lutter contre l'exode fiscal des contribuables français.

Pour Attac, il est temps de mettre fin à l'injustice fiscale.

[1] Visas dorés. La Croisette déroule le tapis rouge à l'évitement fiscal

Categories: Attac Planet

Il aurait dû y avoir un avant et un après les « Paradise Papers »

Fri, 09/11/2018 - 16:19

Il y a un an, un collectif de journalistes d'investigation de l'ICIJ ont exposé la réalité des pratiques d'évasion fiscale. Pour les entreprises et les individus, la création de sociétés écrans permettant de dissimuler des fonds est une pratique toujours largement répandue. Pour les multinationales, l'évasion fiscale semble généralisée. Elles jouent avec les règles fiscales pour décider elles-mêmes du lieu et du montant dont elles s'acquittent.

Dans une économie largement numérisée, où plus de la moitié des échanges commerciaux a lieu entre les filiales d'une même multinationale, le système fiscal international qui continue de considérer ces filiales comme des entités indépendantes, sur le principe dit « de pleine concurrence », apparaît obsolète.

Les États pourraient décider de reprendre le pouvoir face à ce fléau, qui fragilise leur capacité à fournir des services publics de qualité, à lutter contre les inégalités et le réchauffement climatique
. Pourtant, beaucoup affichent une volonté de lutter contre l'évasion fiscale tout en faisant le jeu des multinationales, espérant attirer leurs investissements. La course au moins-disant fiscal s'aggrave à un tel point, qu'à ce rythme le taux d'imposition moyen sur les sociétés pourrait atteindre les 0% en 2052 au niveau mondial. La mesure de transparence fiscale des multinationales, au cœur des débats européens depuis les « Luxleaks », risque d'échouer du fait du blocage des États, trop sensibles aux arguments de leurs multinationales.

La France n'échappe pas à cette ambivalence. Malgré des mots forts de Bruno Le Maire au lendemain des « Paradise Papers », les mesures restent limitées, une baisse importante de l'impôt sur les sociétés a été actée, et des dispositifs prévus dans la loi « Essoc » limiteront le contrôle fiscal des entreprises. Plutôt que de s'engager pour des réformes structurelles de la fiscalité, l'obsession du ministre de l'Economie pour obtenir une taxe sur les « GAFA », au nom de la justice fiscale, nous interroge. S'il ne fait pas de doute que les géants du numérique paient trop peu d'impôts et sont experts dans le contournement des règles fiscales, il est extrêmement trompeur de réduire l'évasion fiscale aux « GAFA ». Aujourd'hui, toutes les entreprises sont numérisées et utilisent la mobilité liée au digital dans leurs stratégies d'évasion fiscale. Une nouvelle taxe sur quelques dizaines d'entreprises du numérique pourrait certes rapporter des recettes, mais elle ressemble surtout à un pansement sur une jambe de bois, et les États continueront par ailleurs de perdre des centaines de milliards d'euros chaque année.

La France pourrait pourtant promouvoir de vraies solutions.

Elle devrait jouer de tout son poids diplomatique auprès de ses alliés européens pour faire aboutir la transparence fiscale, qui lèverait enfin le voile d'opacité sur les pratiques des multinationales, et permettrait de lutter effectivement contre l'évasion fiscale.
Afin d'avancer vers des alternatives sérieuses au système de « pleine concurrence », il est nécessaire d'acter le principe d'une taxation unitaire des multinationales, qui permettrait d'imposer leurs activités, y compris numériques, dans les pays où elles réalisent réellement leurs activités et leurs profits.
Des solutions globales sont indispensables. Pourtant, c'est pour l'instant l'OCDE qui a négocié la révision des règles fiscales, excluant plus de 100 pays des discussions, privilégiant les intérêts des pays riches, et sans s'attaquer aux racines du problème. La création d'une Commission à l'ONU, pour que tous les États puissent discuter ensemble des solutions à ce système dépassé, est une urgence, et plus de 130 États l'appellent déjà de leurs vœux.

Le temps presse. Chaque jour, les États perdent un peu de leur souveraineté en matière fiscale. L'impôt est d'autant moins toléré qu'il pèse sur les seules populations et entreprises locales, qui peuvent encore y être pleinement assujetties. La criminalité organisée sait aussi tirer profit de la faiblesse des États dans le recouvrement de l'impôt. Les « Cumexfiles » ont récemment révélé une perte de 53 milliards d'euros à l'échelle européenne.

Bruno Le Maire ne cesse ces derniers jours de défendre la justice fiscale comme impératif démocratique : il doit alors s'engager pour des vraies solutions.

Signataires :
  • Dereje Alemayehu et Marie Antonelle Joubert, Alliance globale pour la justice fiscale
  • Manon Aubry, responsable justice fiscale et inégalités Oxfam France
  • Sandra Cossart, directrice de Sherpa
  • Alexandre Derigny, Secrétaire général de la fédération des Finances-CGT
  • Benoit Faucheux, délégué général du CCFD-Terre Solidaire
  • François Xavier Ferrucci, secrétaire général Solidaires Finances Publiques
  • Jean-Louis Marolleau, secrétaire Réseau Foi et Justice Afrique Europe
  • Jean-Chrisophe Picard, Président d'Anticor
  • Raphaël Pradeau, porte-parole d'Attac France
  • Lison Rehbinder, coordinatrice de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires.

Tribune initialement publiée dans le journal Le Monde

Categories: Attac Planet

Attac France recrute

Fri, 09/11/2018 - 15:35

Communication et développement de la communauté des adhérent·e·s et donateur·trice·s (CDD janvier-juin 2019).

Categories: Attac Planet