Skip navigation

Monde en doc - "The Chocolate Case" - Lundi 8 mai 20h30 - Cinémathèque

Dans le cadre de la programmation "Le monde en doc", la Cinémathèque, etika, ATTAC Luxembourg, Fairtrade Lëtzebuerg a.s.b.l. et Slow Food Luxembourg

vous invitent le lundi 8 mai 2017 à 20h30 à la Cinémathèque (place du théâtre, Luxembourg) à la projection de The Chocolate Case
The Chocolate Case follows the incredible journey of three Dutch journalists, who tried to persuade large corporations to end the use of child labour in the chocolate industry, but when rebuffed, decide to take matters into their own hands by creating the world's first slave-free chocolate bar.
« The Chocolate Case explores some very serious matters but manages to do so in a way that isn't oppressive or dark. Light-hearted and even comic moments litter the story, courtesy of the affable and playful journalists. The film is also beautifully shot, its archive and on-the-hoof footage looking as cinematic as anything you will see from a fiction film. » (Raindancefestival)
« The movie looks like a casestudy of the collision between idealism and reality. » (Het Parool)

L'étincelle de la révolte

« Le bouillonnement d'initiatives est ma raison d'espérer ».

Edgar Morin

La planète traverse une crise sans précédent dans l'histoire humaine : crise environnementale et climatique, persistance de la pauvreté, croissance des inégalités. Partout les gouvernements se font complices des élites capitalistes, plient devant le pouvoir démesuré des multinationales et des lobbys financiers et industriels. Le recul de la démocratie génère pessimisme, cynisme et la montée d'un individualisme destructeur du lien social.

Et si un autre regard s'imposait. Si une autre vision permettait de sortir du regard négatif que nous posons sur ce qui va mal. « Vivez ! Luttez ! Aimez ! Associez-vous ! Éduquez ! Résistez aux choses ! » C'est le message du sociologue Edgar Morin [1] aux générations qui le suivent.

Adhérez ou faites un don à ATTAC !

Notre association rassemble des citoyenNEs et des membres organismes qui mènent des actions de sensibilisation et de pression sur des enjeux majeurs comme la justice fiscale, les paradis fiscaux et le libre-échange, en lien avec la sauvegarde de nos services publics et de notre environnement.

Par votre cotisation ou un don, vous contribuez à la poursuite de nos activités auxquelles vous pouvez contribuer. Consultez notre agenda pour connaître les prochaines rencontres.

ATTAC-Québec est une association citoyenne indépendante, non partisane, qui ne reçoit rien des gouvernements ou de fondations privées. Elle fonctionne grâce aux cotisations de ses membres, individus et organismes, grâce à la générosité de donateurs et par l'engagement sans faille des citoyennes et citoyennes qui s'y impliquent. Merci de votre appui !

Un rêve fou d'autogestion

« Ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde, c'est de cette façon que cela s'est toujours produit ».

Magaret Mead

En décembre 2017, le rêve du bâtiment 7 à Pointe-Saint-Charles devenait réalité alors que commençaient les travaux d'aménagement d'un vieil entrepôt du CN. Contre vent et marée, 10 ans d'action citoyenne ont permis de transformer un vieil entrepôt en espace communautaire multifonction autogéré. Qu'y a-t-il donc, là, dans cette population, qui a permis une réalisation comme celle du Bâtiment 7 ? Qu'y a-t-il de l'ordre des « communs » qui lui soit spécifique ? [1]

Les inégalités ne sont pas une fatalité

« L'utopie c'est ce qui n'a pas encore été essayé ».

Théodore Monod

Janvier 2018, une fois encore depuis 10 ans une étude du Centre canadien des politiques alternatives (CCPA) montre les écarts astronomiques entre les salaires des travailleurs canadiens et ceux des Présidents directeurs généraux (Pdg) les mieux rémunérés du Canada.

Le 3 janvier à 11 :47 précisément, l'élite des chefs de direction avait gagné le salaire annuel moyen d'un travailleur à temps plein. En se basant sur les données de 2017, la rémunération moyenne des cent Pdg les mieux payés était de 9,5 millions – soit 193 fois le salaire industriel moyen (49, 510 dollars). Un retour en arrière montre que cet écart ne fait que croitre : en 2014, les plus hauts salaires équivalaient à 184 fois le salaire moyen [1] ; en 1998, le ratio était de 103 fois le salaire moyen. Une fois encore, l'immense disparité entre les salaires des travailleurs et la rémunération des hauts dirigeants des entreprises cotées en Bourse fait la manchette et suscite indignation et incompréhension.

Dire non, ne suffit plus. Contre la stratégie du choc de Trump

L'auteure de NO LOGO, de Doctrine du Choc : montée du capitalisme du désastre et de Tout peut changer, aussi championne de l'altermondialisme, nous invite aujourd'hui à sa manière habituelle, i.e. avec force exemples bien documentés, à bien comprendre sans complaisance comment on en est arrivé au monde où nous sommes, lequel a placé Trump au poste d'« homme le plus puissant du monde ». Où en somment-nous ? Comment cela pourrait-il empirer ? Et comment cela pourrait-il s'améliorer ?

Le résumé qui suit – presque caricatural - reprend quelques lignes de force mises en exergue dans son dernier livre. [1]

Commerce international : pour qui les règles ?

Difficile parfois de faire des liens entre les accords commerciaux, l'exploitation des personnes démunies et nos modes de consommation. L'histoire de la tomate est, en ce sens, très instructive. La plupart des humains mangent des tomates, partout dans le monde, à raison de 5kg par an et par personne. C'est dire que ce marché attire toutes les convoitises.

Dans son livre, L'Empire de l'or rouge [1] , le journaliste Jean-Baptiste Malet, après avoir enquêté 2 ans sur les dessous de la tomate d'industrie (celle du ketchup et des sauces tomates), nous fait une superbe démonstration de la transformation de l'alimentation devenue un commerce comme un autre, soumis aux marchés et à l'inexorable recherche du profit. C'est aussi l'histoire de dépossessions, d'exploitation de main-d'œuvre et de perte de biodiversité.

Le Monde en doc : Bureau de chômage

Lundi 13 mars à 20:30
Cinémathèque Luxembourg

17, place du Théâtre, 2613 Luxembourg (ville)
Le Monde en doc : Les rendez-vous du documentaire stimulant
Belgique 2015 l vostang l 75‘ | c |

Documentaire de Anne Schiltz et Charlotte Grégoire
Une administration, des bureaux cloisonnés, des personnes assises en vis-à-vis. D'un côté de la table, des chômeurs. De l'autre, des contrôleurs. L'enjeu des entretiens : le maintien des allocations de chômage. S'y opposent la rigidité de la procédure à la singularité des hommes et des femmes qui y sont soumis. La vie, leur vie, est un tissu d'histoires. Le film interroge le sens du travail aujourd'hui, et ce, dans un monde où l'emploi est de plus en plus précaire, où l'insécurité des travailleurs et des chômeurs est de plus en plus grande, où le modèle d'État-Providence se réduit comme peau de chagrin.
« Sobrement, sans discours ajouté, sans colorer d'idéologie un constat très parlant par lui-même : la précarité augmente, l'Etat-providence recule, l'exclusion menace… » (Focus Vif)

En campagne pour contrer le démantèlement de notre filet social : nouveau dépliant de la Coalition Main rouge

La Coalition Main rouge s'est doté d'un plan d'action en vue de la campagne électorale québécoise de septembre et a produit un dépliant mis à jour de sa campagne Viser la justice sociale. Nous vous invitons à le découvrir et à le distribuer largement.

Pendant la campagne électorale, exigeons des partis en lice qu'ils s'engagent à récupérer notre trésor collectif auprès des plus nantis en instaurant une fiscalité plus progressive, et à réparer les dégâts causés aux services publics et aux programmes sociaux en y réinvestissant adéquatement !