Skip navigation

Forum alternatif au G7

Plusieurs groupes de la société civile sont engagés dans l'organisation d'activités de mobilisation en parallèle à la rencontre du G7 qui se tiendra au début du mois de juin dans Charlevoix. Les groupes sociaux appellent les organisations et la population à se mobiliser pour s'opposer aux politiques des dirigeants des sept pays les plus riches de la planète. Les activités comprennent un Forum alternatif au G7, une manifestation, un spectacle d'humour à Québec le 9 juin. À mettre à l'agenda !

Des groupes de la société civile se mobilisent à Québec en parallèle au G7

Communiqué

Ce soir ! G7 : Projection publique de « Zone de libre expression »

Comme on le sait, les manifestations contre le G7 du mois de juin dernier ont été confrontées à un appareil de sécurité d'une ampleur démesurée. MADOC a documenté la présence et l'action policières au cours de ce G7 dans le film Zone de libre expression. Le 15 octobre prochain, la Coalition pour un forum alternatif au G7 (CFA/G7), en collaboration avec MADOC, vous invite à une projection publique de Zone de libre expression au Pub l'Île Noire. Ce sera l'occasion de discuter ensemble de l'état du droit de manifester au Québec, du rôle des forces populaires dans une société qui se dit démocratique, et des actions à mener pour faire en sorte que notre droit fondamental de nous exprimer soit respecté et garanti.

L'exécutif refuse de changer de cap : il ne prend pas la mesure de l'urgence sociale et écologique

Depuis plusieurs semaines, un profond sentiment d'injustice s'exprime dans tout le pays à travers le mouvement des « gilets jaunes ». Là où un changement de cap était attendu, l'exécutif ne propose que des suspensions temporaires de mesures impopulaires qui ne résoudront ni la situation des plus fragiles ni n'agiront efficacement face à l'urgence climatique. Là où des décisions fortes et courageuses étaient nécessaires pour réduire les inégalités, améliorer la situation des plus pauvres et plus précaires tout en donnant plus d'ambition à une politique écologique qui en manque cruellement, l'exécutif se limite à reporter toutes les décisions importantes après les élections européennes, comme s'il était possible d'enjamber la situation présente et ignorer la réalité du quotidien de nos concitoyens.

Tou·te·s dans la rue le 8 décembre ! #GiletsJaunes #ClimateAlarm #RevancheLyceenne

« La colère des #GiletsJaunes est pleinement justifiée. Il y a un sentiment profond d'injustice sociale, fiscale et écologique dans ce pays ! »

TRIBUNE. « Sonnons l'alarme climatique » : plus de 60 associations appellent à se mobiliser pour une transition écologique « plus ambitieuse et plus juste »

Dans une tribune publiée lundi en exclusivité sur franceinfo, plusieurs dizaines d'associations et d'ONG disent souhaiter « contribuer à l'amplification du réveil citoyen afin de reprendre le contrôle et engager une transition énergétique plus ambitieuse et plus juste ».

« Faire sonner l'alarme climatique » : tel est le but de cette tribune, dont la publication coïncide avec l'ouverture de la COP24, en Pologne. Pour les signataires, une soixantaine d'associations, dont Attac, la Fondation pour la Nature et l'Homme présidée par Audrey Pulvar et Oxfam France, représentée par Cécile Duflot, « il est encore temps d'agir » pour « engager une transition énergétique plus ambitieuse et plus juste, à la hauteur de l'urgence climatique ». Ils s'expriment alors que doit avoir lieu une marche mondiale pour le climat, samedi 8 décembre, après le succès des marches du 8 septembre et du 13 octobre derniers.

Le 8 décembre, sonnons l'alarme climatique. Associations et syndicats s'engagent à rejoindre les mobilisations du 8 décembre et appellent à amplifier le réveil citoyen pour la justice sociale et écologique.

Pas de justice climatique sans justice sociale - Pas de justice sociale sans transition écologique

Alors que 2018 est la 4e année la plus chaude jamais enregistrée, les représentant·e·s des États réunis en Pologne pour le sommet international sur le climat (COP24) nous préparent une hausse du climat de plus de 3,5 ° avant la fin du siècle.

Le réchauffement climatique, c'est ici et maintenant !

Après les marches de septembre et octobre, sonnons l'alarme climatique le 8 décembre !

Nos colères sont multiples

En France, la politique d'Emmanuel Macron ne répond ni à la colère des gilets jaunes ni à l'appel urgent des citoyens pour une politique climatique à la hauteur de l'urgence !

Injuste sur le plan social, sa politique ne s'en prend pas aux premiers responsables des changements climatiques : les banques qui financent les industries fossiles, les multinationales qui poursuivent l'exploitation des terres et des ressources, l'agrobusiness qui détruit les sols, les compagnies de transport qui mettent toujours plus de marchandises sur les routes…

ATTAC appelle à soutenir la Grande marche du FRAPRU pour le droit au logement

Le FRAPRU organise une grande marche, d'Ottawa à Québec, du 2 au 29 septembre 2018. Intitulée « De villes en villages pour le droit au logement », il s'agit d'un parcours de plus de 500 km ; c'est sans doute son projet le plus ambitieux. Toutes les personnes ayant à cœur le droit au logement sont invitées à s'y joindre pour une ou plusieurs journées. 500 groupes sociaux ont appuyé cet événement.

L'objectif est d'interpeler les deux paliers de gouvernement sur les graves dénis du droit au logement qui accablent les ménages locataires à faible revenu et sur l'insuffisance des investissements dans le domaine du logement social.

Tous les détails sur la marche -> www.frapru.qc.ca/grandemarche

Des nouvelles de l'Assemblée générale annuelle 2018

Un nouveau groupe d'ATTAC se mobilisera sur la question de la transition écologique et économique

Réunis en assemblée générale le 24 novembre dernier, les membres d'ATTAC-Québec ont adopté à l'unanimité un plan d'action et deux propositions (téléchargeables en bas de cette page) qui viennent consolider l'action de l'association sur le front de la justice climatique.

Un nouveau groupe de travail sur le transition sera désormais chargé de développer davantage la réflexion de l'association sur la transition économique et écologique, en proposant et organisant des actions en collaboration avec d'autres organismes qui travaillent sur ces questions. Aussi, ATTAC se joindra au Front commun pour la transition énergétique.

Le groupe de travail sur les paradis fiscaux demeure et sera pour sa part chargé d'organiser un événement à Montréal en avril 2019, proche de la date limite des déclarations d'impôts au Québec et en collaboration, si possible, avec Échec aux paradis fiscaux et la Coalition Main rouge.

Attac repeint la façade de la Caisse des Dépôts : Le LDDS ne doit plus financer la destruction du climat

Ce dimanche 2 décembre, jour de lancement de la COP 24, 50 militant·e·s d'Attac ont redécoré à leur manière la façade de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) à Paris. Les militant·e·s dénonçaient l'utilisation qui est faite par la CDC de l'épargne populaire, dans le cadre de la campagne nationale #PasAvecNotreArgent, à l'initiative d'Attac France et de 350.org [1].

Ils ont recouvert la façade vitrée avec du liquide noir, posé une vague noire sur le sol, déroulé une banderole « Les petits pas ça ne suffit pas » et collé des affiches dénonçant les investissements de la CDC dans des projets toxiques pour les peuples et la planète. En échos à la mobilisation pour le climat qui se prépare le 8 décembre (#ClimateAlarm) les militants ont également fait retentir « l'alarme climatique » par un concert de casseroles.

Lutte contre les paradis fiscaux - Une délégation québécoise menée par le comédien Vincent Graton rencontre le cabinet de la ministre du Revenu national

Une délégation québécoise menée par le comédien Vincent Graton rencontre aujourd'hui le cabinet de la ministre du Revenu national, Mme Diane Lebouthillier, et des représentants de l'Agence de revenu du Canada (ARC) pour leur faire part de ses vives préoccupations face aux mesures insuffisantes prises par le gouvernement fédéral afin de contrer le recours aux paradis fiscaux. La délégation présentera également aux représentants du cabinet et de l'ARC diverses pistes de solution qui devraient être mises en œuvre.