Skip navigation

AÉCG : Une étape franchie, mais une légitimité démocratique encore loin d'être gagnée

Pour diffusion immédiate

ATTAC-Québec dénonce l'entrée en vigueur provisoire, à compter du 1er mars 2017, de 90 % de l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne (AÉCG), à la suite du vote favorable qui a eu lieu au Parlement européen le 15 février.

L'association juge consternant que cette entrée en vigueur se fasse sans l'approbation des Parlements nationaux et régionaux de l'UE – un processus qui s'amorce seulement maintenant – et sans que des consultations publiques significatives, pourtant demandées par de nombreux groupes de la société civile, n'aient jamais été accordées concernant l'AÉCG au Canada.

« Refuser d'entendre celles et ceux qui ont des critiques légitimes est inquiétant pour la démocratie au Canada. Mais, dans ce contexte, qu'on ose en plus parler d'un accord progressiste et qu'on ose aussi amalgamer les critiques de la gauche à celles des courants populistes protectionnistes, voire xénophobes de l'extrême droite, c'est encore plus inacceptable », indique Claude Vaillancourt, président d'ATTAC-Québec.

Attac au Printemps des Alternatives

ATTAC-Québec sera présente au Printemps des alternatives à Québec le samedi 22 avril prochain. Passez-nous rencontrer à notre kiosque !
Renseignements : http://media.reseauforum.org/alter2017

-
Participations d'ATTAC à des événements externes

/

Contre les paradis fiscaux - Claude Vaillancourt, Maude Boulanger et Alain Deneault au Lion d'Or le 4 avril 2017

Voici des extraits de la soirée du Front commun comique contre les paradis fiscaux le 4 avril dernier au Cabaret Lion d'Or à Montréal, merci aux Alter Citoyens. Il y avait du comique, oui, mais aussi plein d'informations sur les paradis fiscaux, avec Claude Vaillancourt d'ATTAC-Québec, Maude Boulanger d'Oxfam-Québec et le chercheur et essayiste Alain Deneault.

Claude Vaillancourt

Maude Boulanger

Alain Deneault

Un réveil citoyen

Juin 2016. Le Brexit, que l'on présentait comme cette idée folle d'incultes trop nationalistes et sans doute xénophobes, n'aurait pas lieu ! Le statu quo dominait les sondages et rassurait la City. Le 23, le « leave », tombe comme un coup de tonnerre. Il semblait évident qu'à l'incertitude le peuple choisirait la sécurité économique des grands ensembles mondialisés que leurs élites – politiques et économiques – vantent comme la voie de l'avenir. On agitait le Brexit comme un saut dans un avenir sombre. Pourtant, le 23, déjouant tous les pronostics c'est lui qui l'emporte.

Invitation - Rencontre d'organisation de la Semaine mondiale d'action contre les paradis fiscaux (1-7 avril)

Notre prochaine rencontre aura lieu :

le lundi 20 mars, de 18 h à 20 h

au 3720, avenue du Parc (2e étage) à Montréal

Nous bricolerons et préparerons le matériel pour les activités du 1er et du 3 avril. Affiches et tracts seront disponibles sur place pour mettre en route leur distribution.

Ça vous tente de donner un coup de main ? Joignez-vous à nous et faites-nous signe !

Vous pouvez organiser des activités sur votre propre base pendant cette semaine d'action. Merci de nous en informer, ou que vous soyez au Québec. Voir le site (en anglais pour l'instant) de la Global Alliance Tax Justice avec qui nous collaborons à l'échelle internationale à ce projet depuis le Forum social mondial de Montréal 2016.

ATTAC-Québec se mobilise pour la Semaine mondiale d'action contre les paradis fiscaux avec Échec aux paradis fiscaux, la Coalition Main rouge et d'autres groupes sociaux

Pour diffusion immédiate

ATTAC-Québec se mobilise pour la Semaine mondiale d'action contre les paradis fiscaux avec Échec aux paradis fiscaux, la Coalition Main rouge et d'autres groupes sociaux.

Des activités sont organisées à Montréal les 1er, 3 et 4 avril pour cette semaine au cours de laquelle plusieurs organismes et citoyens dans le monde seront mobilisés entre le 1er et le 7 avril prochain.

« Le thème des gros poissons de l'évasion fiscale est au coeur des activités familiales que nous proposons dans le Vieux-Montréal le 1er avril pour sensibiliser les gens à cet enjeu. Et nous prenons le gouvernement Trudeau au mot lorsqu'il prétend justement, par la voix de sa ministre du Revenu national Diane Lebouthillier, viser ces gros poissons ! Nous l'interpellerons avec nos revendications le 3 avril prochain », indique Claude Vaillancourt, président d'ATTAC-Québec.

Le RQIC participe aux auditions du Sénat sur l'AÉCG

Malgré une conjoncture qui met l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) à l'avant-scène, le Comité permanent du Sénat sur les Affaires étrangères et le Commerce international poursuit cette semaine son étude du projet de loi C-30 sur la mise en œuvre de l'Accord économique et commercial global (AÉCG) entre l'Union européenne et le Canada. Le Réseau québécois sur l'intégration continentale a obtenu une audition et y présentera ses positions, le mercredi 3 mai prochain.

Rappelons d'abord que le RQIC, qui représente l'ensemble des organisations syndicales du Québec ainsi que nombre d'organisations de la société civile, n'a pas été invité à présenter son point de vue lors de l'adoption du projet de loi C-30 par la Chambre des communes. Le RQIC se réjouit de pouvoir présenter son analyse cette semaine puisque les travaux du Sénat constituent la dernière étape avant l'entrée en vigueur de l'AÉCG prévue pour le 1er juillet, laquelle demeure conditionnelle à l'adoption de l'entente par la quarantaine de législations européennes concernée.

Le libre-échange : porte-étendard de la croissance

Sujets à une opposition grandissante de la part d'acteurs sociaux de tous les horizons, les traités de libre-échange continuent néanmoins à apparaître à l'agenda politique de nos gouvernements. L'ouverture des marchés étrangers à nos produits, le contact avec l'Autre, la baisse de prix sur les produits importés ainsi que la multiplication des opportunités d'investissement, n'est-ce pas ce que tout le monde souhaite ? Si personne ne s'oppose à ces grands principes, leur mise en application n'est certainement pas à leur hauteur. Le libre-échange est en effet la manifestation la plus évidente des lacunes des indicateurs que les dogmatiques de la croissance utilisent. Le PIB, par exemple, est très utilisé pour démontrer les bienfaits du libre-échange et plus largement de la croissance. Or, il ne mesure que la création de la richesse, pas les coûts environnementaux, humains, sociaux ou encore politiques de cette croissance.

Lutte contre l'évitement et l'évasion fiscaux : Blocage réussi de bureaux à Montréal

À l'appel de la Coalition Main rouge, plus de 200 personnes ont pris d'assaut les quatre grandes firmes internationales qui dominent le lucratif secteur de l'évasion fiscale : PricewaterhouseCoopers (PwC), KPMG, Deloitte et Ernst & Young. À quelques semaines du prochain budget Leitao et aussi de dépôt du rapport de la Commission des Finances sur les paradis fiscaux, la Coalition demande au ministre des Finances de lutter plus efficacement contre l'évitement et l'évasion fiscaux afin que les entreprises et les plus riches contribuent davantage au financement des services publics, des programmes sociaux et de l'action communautaire autonome. L'État pourrait ainsi récupérer au minimum 740 millions $ qui lui échappent chaque année. Lire la suite sur le site de la Coalition.

Atelier-conférence : « Chômage et Mondialisation » au Mouvement Action-Chômage de Montréal

Le Mouvement Action-Chômage de Montréal vous invite à un atelier-conférence intitulé « Chômage et Mondialisation » le jeudi 6 avril à 19 h dans ses locaux situés au 6839 A, rue Drolet à Montréal (salle 304), entrée par la porte de la cour d'école.

Pour l'occasion, Claude Vaillancourt, président d'ATTAC-Québec, viendra nous entretenir des liens entre la mondialisation, l'évasion fiscale, les changements dans le monde du travail et l'impact sur le chômage.

Bienvenue à toutes et à tous !

Renseignements : 514 (...)

-
Participations d'ATTAC à des événements externes

/
,